Assises d'Antioche: réproduites en français et publiées au sixième centenaire de la mort de Sempad le connétable, leur ancien traducteur arménien : dédiées à l'Académie des inscriptions et belles-lettres de France par la Société mekhithariste de Saint-Lazare (Google eBook)

Front Cover
Impr. arménienne médaillée, 1876 - Antioch (Turkey) - 93 pages
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 101 - This book is a preservation photocopy. It was produced on Hammermill Laser Print natural white, a 60 # book weight acid-free archival paper which meets the requirements of ANSI/NISO Z39.48-1992 (permanence of paper) Preservation photocopying and binding by Acme Bookbinding Charlestown, Massachusetts CD 1995 The borrower must return this item on or before the last date stamped below.
Page 102 - I. grant fleuve qui vient de paradis terrestre, ça non Gyon, duquel les arènes durent dune part et dautre par lespasse dune grande journée. Si sachiés que des Tartarins est si grant plentez, que il ne pucent estre nombrez par homme ; il sont bon archier, et ont laides faces et diverses ; ne je ne vous pourroie dire ne descrire la manière dont il sont. Bien a passé VIII moys que nous ne finames derrer par nuit, et encore ne soumes pas au mileu de la terre Cham le grant roi des Tartarins. Si...
Page 102 - Jherusalem a ourer nostre Seigneur ; et sont les gens de celle terre crestiens. Je fui en leur eglizes, et vi la figure de Jhesu Crist paint, comment li troy roy li offrirent or, mirre et encens. Par ces trois roy tindrent et orent prumierement cil de Tangat la foy crestienne, et par aulz sont maintenant Cham li roys des Tartarins et sa gent. Devant leurs portes sont les eglizes, la ou on sonne les cloches selonc les Latins, et tables selonc la maniere des Grieus ; et va on prumierement saluer Nostre...
Page 102 - Sautequant ; moût terres estranges ay veues en la voie. Ynde lessames derrier nous ; par le royaume de Baudas passâmes, et meimes II. moys a passer toute la terre de ce royaume ; moult de citez veimes que li Tartarin avoient gastees, desqueles nus ne pourroit dire la grandesse ne la richesse dont eles estoient plainnes. Nous veimes aucunes villes grans par lespasse de III.
Page 102 - A très haut et puissant houme monseigneur Henry [Henri de Lusignan], par la grâce de Die roy de Chipre, et a sa chiere suer Enmeline la royne, et a noble houme Jehan de Hibelin son frère, li connoitables de Ermenie salut et amour.
Page xxiv - Sempad exige un prince un peu éloigné du temps de son contemporain ; ensuite Boémond IV était très-bien connu des Arméniens pour ses longs démêlés avec eux; de plus il était même estimé pour son savoir dans la jurisprudence. Et ce qui est plus évident, les auteurs ou les compilateurs cités sont connus dans l'histoire dès le commencement du XIII"" siècle ; et leur ouvrage passa par trois mains ou possesseurs, nous pourrions dire trois générations, jusqu'à leur transmission à Sempad,...
Page xxii - ... auteurs célèbres dans ces deux pays différents, et aux extrémités les plus lointaines du sol arménien, se mirent dans la même année (1184), et sans se connaître, à élaborer un corps de lois pour le besoin de leurs nationaux. Dans la Cilicie, c'était le fameux et éloquent évêque de Tarse, St. Nersès de Lambron, qui recueillit des lois pour inaugurer le royaume naissant de Léon le Roupénien : mais ses travaux se bornèrent à compléter l'ancien recueil des Lois byzantines par...
Page 95 - Tartarins qui maintenant regne, et a painne pour estre assamblé en un lieu, lesquels il a recen a grant houneur et leur a donné franchize et fait crier partout que nulz ne soit si hardis qui les courouce, ne de fait, ne de paroles. Et pourceque...
Page 102 - A tres haut et puissant homme Monseigneur Henry, par la grace de Die roy de Chipre, et a sa chiere suer Enmeline la royne, et a noble houme Jehan de Hibelin son frere, li Connoitables de Ermenie, salut et amour. Sachiés que aussi comme je me esmni la ou vous savés pour Dieu et pour le profit de la foy crestienne, tout aussinc Nostre Sires ma conduit sain et sauf jusques a une ville que on appelle Santequant ; moût terres estranges ay venes en la voie. Ynde lessames derrier...
Page 66 - Si quelqu'un loue sa maison à terme, pour des années ou des mois, et que le locataire veuille la quitter, ses autres affaires lui imposant d'anticiper le terme, il faut qu'il paie tout le loyer, sauf le cas d'un voyage en mer pour passer au pays des Francs ou à Chypre, ou dans tout autre pays où il faudrait passer (la mer). Mais s'il va côtoyant le littoral, par exemple vers Tyr ou S.» Jean d'Acre, ou tout autre lieu du littoral, il est tenu de payer le loyer entier. Si le locataire ne paie...

Bibliographic information