Annales des sciences naturelles: Zoologie et biologie animale (Google eBook)

Front Cover
Masson, 1852 - Zoology
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 255 - III, p. 5;. réunies en arrière par le côté ; enfin, ceux du troisième présentent une tête unique en arrière, mais se séparant en deux faces distinctes à partir de la région oculaire.
Page 182 - Epiornis, oiseaux gigantesques qui paraissent avoir cessé d'exister depuis une époque récente. S'il ya eu dans les temps actuels des animaux appartenant à de grandes espèces qui ont cessé de vivre , on peut présumer qu'il en a été de même dans l'ancien monde. A toutes les époques, les espèces d'une haute stature ont porté en elles-mêmes des causes de destruction : tels sont le besoin d'une nourriture abondante et les obstacles qu'elles ont à vaincre pour perpétuer leurs races. Les...
Page 31 - ... union? Aucun, si ce n'est l'ignorance des moyens de combiner leurs efforts. APPENDICE Le corps industriel se compose , comme nous l'avons établi, de deux grandes familles : celle des savants ou des industriels de théorie, et celle des producteurs immédiats ou des savants d'application. Dans tout ce que nous venons de dire., il n'a été question que des industriels praticiens. Nous pouvons faire des réflexions analogues par rapport aux industriels théoriciens. La classe scientifique anglaise...
Page 198 - Quant aux espèces qui ont été deux fois et au-delà plus grandes que les races actuelles, leurs dimensions n'ont pas été uniquement dues à l'action de la chaleur et des autres causes extérieures. Elles ont aussi dépendu de leur taille originelle. Il n'est pas du moins probable que les pangolins de l'ancien monde aient pu acquérir, par suite de l'influence de la chaleur...
Page 174 - L'importance physiologique de celte réunion ou de cette séparation ne saurait être niée; en outre, comme caractère distinctif, rien ne peut être plus tranché. Un animal est hermaphrodite, ou bien il ne l'est pas. Entre ces deux alternatives il n'ya point de transition , point d'intermédiaire analomique possibles. Or si l'on partage, d'après ces idées, le sous-embranchement des Vers en deux groupes , l'un renfermant les Vers dioïques , l'autre renfermant les...
Page 195 - ... stature et des appétits gloutons, puisqu'ils se dévoraient les uns les autres. D'ailleurs les nombreuses espèces dont ils étaient entourés ne pouvaient pas leur échapper, puisqu'à l'aide du mécanisme de leurs yeux, ces reptiles carnassiers pouvaient les apercevoir aussi bien de loin que de prés. Des faits pareils se passent encore dans les temps actuels ; il n'est pas rare de trouver dans l'estomac des poissons voraces d'autres individus de leur espèce. Quelquefois même dans les corps...
Page 189 - ... été également le partage des végétaux postérieurs aux dépôts de transition. Les derniers qui ont succédé à la flore primitive , sont devenus de plus en plus compliqués. Ils ont pris un caractère de plus en plus analogue aux espèces végétales qui embellissent maintenant la surface du globe. En effet, les dicotylédones angeiospermes n'ont apparu qu'à l'époque crétacée , mais ils n'ont pris leur essor que lors de la période tertiaire où ils ont acquis des proportions analogues...
Page 385 - Scutelleranigro-lineata, et reconnaît dans la composition de l'armure « sept écailles étroitement appliquées » les unes contre les autres comme une mosaïque, etc. » Après les avoir décrites avec plus ou moins de détails , il arrive à deux d'entre elles, capables de s'écarter lors du coït, et qu'il nomme des panneaux. « Voilà une véritable vulve dont les panneaux re» présentent exactement le.s grandes lèvres ; on observe même » dans cette espèce une villosité une sorte de mont...
Page 184 - ... temps historiques. Ces exemples prouvent que les grandes espèces perpétuent plus difficilement leurs races , que celles dont les dimensions sont peu considérables ; les premières se plient moins aux circonstances extérieures que les secondes, cellesci peuvent se cacher avec plus de facilite...
Page 191 - Les édentés de l'ancien monde n'avaient probablement pas les mêmes habitudes que ceux du monde actuel ; car il est difficile de supposer que des animaux de la taille des rhinocéros aient jamais pu monter et se tenir sur les arbres. Quoiqu'il en soit , les édentés ont été les plus fortement impressionnés par la chaleur, et en ont subi le plus complètement les effets. On peut en dire autant des marsupiaux, des pachydermes et des carnassiers, dont les espèces ont été en général plu* grandes...

Bibliographic information