L'Amerique indépendante, ou les différentes constitutions des treize provinces qui se sont érigées en républiques sour le nom d'États-Unis de l'Amérique (Google eBook)

Front Cover
De Goesin, 1810
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 32 - Nous regardons comme incontestables et évidentes par ellesmêmes les vérités suivantes : que tous les hommes ont été créés •égaux ; qu'ils ont été doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; que, parmi ces droits, on doit placer au premier rang la vie, la liberté et la recherche du bonheur...
Page 46 - De ce que les unes jouiront d'une prérogative particulière, elles concluront qu'elles doivent former un ordre à part. Je vois se former une noblesse héréditaire que les lois américaines proscrivent. Je vois des combats continuels entre l'aristocratie que les passions établiront, et la démocratie que les lois protégeront; et pour que la république en sortît...
Page 108 - Ils vendirent une quantité prodigieufe de cette eau-de-vie aux fauvages voifins , aux pêcheurs de morue, à toutes les provinces feptentrionales ; ils la portèrent même aux côtes d'Afrique, où ils la livrèrent , avec un avantage marqué, aux anglois occupés de l'achat des efclaves. Cette branche de commerce & d'autres circonftances, mirent les nouveaux anglois à portée de s'approprier une partie des denrées de l'Amérique., foit méridionale, foit feptentrionale.
Page 13 - Il y eut des- hommes aiïez courageux pour défendre la caufe des colons. Ils dirent que le travail des champs n'occupant pas les habitans toute l'année , ce feroit une tyrannie que de les obliger à perdre dans l'inaction le temps que la terre ne leur demandoit pas ; que...
Page 13 - Cependant quelques manufactures de chapeaux ofèrent franchir ces barrières. Pour arrêter ce qu'on appelloit un défordre affreux , le parlement eut recours à l'expédient, fi petit & fi cruel , des réglemens. Un ouvrier ne put travailler qu'après fept ans d'apprentiflage ; un maître ne put avoir plus de deux...
Page 129 - Les gouvernemens sont institués pour le bien coin» roun, pour la protection et la sûreté du peuple, de la nation ou. de la communauté. De tous les systèmes de gouvernement , le meilleur est celui qui est le plus propre à produire la plus grande somme de bonheur et de sûreté, et qui est le plus à l'abri du danger d'une mauvaise administration. Toutes les fois qu'un gouvernement sera reconnu incapable de remplir ce but, ou qu'il y...
Page 213 - États-Unis s'engagent mutuellement à n'accorder aucune faveur particulière à d'autres nations, en fait de commerce et de navigation, qui ne devienne aussitôt commune à l'autre partie...
Page 214 - ... un autre, soit en y allant ou en revenant , de quelque partie ou pour quelque partie du monde que ce soit , dont les nations susdites jouissent ou jouiront.
Page 36 - Il a forcé nos concitoyens, faits prisonniers en pleine mer, à porter les armes contre leur patrie, à devenir les bourreaux de leurs amis et de leurs frères, ou à tomber eux-mêmes entre leurs mains.
Page 214 - ... avoir, que ceux que les nations les plus favorifées font ou feront tenues de payer ; & ils jouiront de tous les droits , libertés...

Bibliographic information