chemises, les bas, les mouchoirs sont toujours de mise, et pour le reste je savais que ces dames, moitié bon goût, moitié adresse d'arrangement et de couture, trouveraient le moyen d'en tirer parti. Quand elles se furent choisi ce qui leur agréait, et notamment de quoi se faire deux robes qui leur permissent de quitter leur parure , elles allaient se retirer dans leur chambre pour s'y mettre tout de suite à l'œuvre , lorsque la vieille introduisit un homme qu'à son air et aux papiers dont il était porteur je jugeai de sinistre venue. En effet, c'était un huissier qui me remit à l'adresse des jeunes dames, d'une part un exploit de saisie quant à leurs effels, d'autre part une assignation à comparaître sur une plainte signée de plusieurs marchands dont les notes non payées se trouvaient entre ses mains. En comprenant aux discours de cet homme qu'il s'agissait d'un démêlé avec la justice, mes deux pauvres protégées se crurent perdues, et comme si les huissiers avaient mission de s'attendrir et de faire grâce, elles s'étaient jetées aux pieds de celui-ci en le conjurant d'anéantir ces affreux papiers, et en s'engageant par serment à tout payer, soit au moyen de l'argent qu'elles ne tarderaient pas à recevoir de leurs familles , soit au moyen de ce qu'elles parviendraient certainement à gagner par leur travail, si cette ressource venait à leur manquer. « Relevezvous, leur dis-je, relevez-vous, Rosa et Gertrude, et songez que ce brave homme n'est pas libre de vous rien accorder. » Puis, m'adressant à l'huissier: « Quant aux effets de ces dames, il y a si peu à saisir, qu'en ce moment même j'étais à les approvisionner des chemises, des bas et des robes de ma défunte épouse. Ainsi votre exploit, par ce côté-là déjà, devient superflu. Mais, en outre,. vous allez me livrer vos n°tes, et, muni de la garantie que je vais vous signer qu'elles seront toutes acquittées aujourd'hui même, il ne vous restera plus qu'à vous rendre auprès des marchands pour tes avertir de faire lever la saisie et de se désister de leur poursuite. » M'étaut ensuite transporté auprès de ma table, j'y écrivis cette garantie, je la signai de mon nom, puis je la remis à l'huissier qui se retira aussitôt pendant que Hosa et Gertrude, encore toutes en larmes, me comblaient de leurs bénédictions.

« Voici, leur dis-je, une affaire qui est réglée, mais elle est à mes yeux bien moins importante que l'autre, vous le savez ; ainsi je vous propose, puisqu'aussi bien votre situation est redevenue ce qu'elle était lundi matin, de faire partir dès aujourd'hui nos trois lettres que j'avais gardées à tout événement, comme un souvenir de notre affection mutuelle et de vos bonnes résolutions. » Toutes les deux elles applaudirent à cette proposition, en sorte qu'après les avoir vues s'établir à l'ouvrage, je sortis tout à la fois pour aller mettre les lettres à la poste, et pour m'occuper de faire honneur à la signature que je venais de donner.

XXXVI

A cet effet, quand j'eus jeté les lettres dans la boîte , je me rendis chez le même joaillier qui avait déjà acheté les agrafes de ces dames, et en lui remettant les deux chaînes d'or dont elles s'étaient dessaisies en faveur de mon fils et de moi: « Veuillez , lui dis-je, peser ces chaînes et m'en donner la valeur. — Elles viennent, repartit-il, delà même source que les agrafes, car je les ai vues au cou de ces dames. Eh bien! monsieur Dernier, mes pronostics n'étaient donc pas menteurs, et tout cela n'a pas manqué de finir par une esclandre? — L'esclandre, lui dis-je , vient des méchants et non pas de ces dames. Si vous aviez voulu vous en assurerauprès de moi, monsieur Durand, peut-être n'auriez-vous pas signé cette plainte à la suite de laquelle elles viennent de recevoir une assignation. Du reste, veuillez retenir sur le prix de ces chaînes la somme de quatorze francs qui vous est due pour une épingle, et m'en donner une note acquittée. »

Ce joaillier, qui était un fort brave homme, fut attristé de mon discours. « Je n'ai signé, ajouta-t-il, que quand j'ai vu que les dettes de ces dames étaient faites à la même occasion , au même litre, et au même nom que celles d'une prostituée, et si je me suis trompé, monsieur Bernier, au lieu de réclamer mes quatorze francs, je suis prêt u m'associer à vous pour aider de mon argent deux jeunes personnes qui ne seraient que malheureuses. — Bien malheureuses, repris-je, et non moins honnêtes. Mais que voulez-vous dire avec cette prostituée? — Ignorez-vous donc que hier au soir la baronne avec laquelle ces dames se sont trouvées être en relation d'amitié , de départ et d'emplettes, a été reconnue par la nièce des Miller sur la promenade publique, dénoncée par elle comme étant affublée des objets de toilette qui n'ont pas été payés par le baron, et enfin arrêtée à son domicile qui est dans notre paroisse? — ... Quoi I m'écriai-je , la fille Marie! — Ellemême , monsieur Bernier. Et comment vouliez-vous alors que de pareilles apparences ne trompassent pas jusqu'à ceux qui se tiennent le plus en garde contre les bruits de ville et contre la malice des propos? — C'est vrai, » lui dis-je; puis, cédant au frémissement d'horreur que me causait cette découverte, même après tout ce que j'avais pu penser d'odieux au sujet du baron: « Ah! béni sois-tu, ô mon Dieu, dis-je avec une pieuse véhémence, béni sois-tu, qui as arraché à ces honteux vautours leur tendre proie! Oui, mon cher monsieur Durand, ces apparences devaient vous tromper, et ce m'est une consolation de pouvoir m'expliquer de cette sorte votre démarche qui m'avait affligé; tout comme ce m'en est une aussi de pouvoir attribuer à un scrupule honnête la dureté de cœur qu'ont montrée hier au soir les Miller en refusant de donner à coucher pour une seule nuit à mes pauvres protégées. »

Pendant cet entretien, le joaillier avait achevé de peser les chaînes dont il me paya la valeur, qui montait à deux cent cinquante francs; nous fîmes ensuite la somme des notes que j'avais entre les mains : elle s'élevait à deux cent soixante. « Allez, me dit alors le joaillier, allez payer tous vos marchanda; quant à moi, vous me ferez cette distinction , monsieur Bernier, d'accepter que je remette à ces dames leur dette sans qu'elles le sachent. — Je ne suis pas, répondis-je , pour vouloir réprimer un si bon mouvement, mon cher monsieur Durand. Ainsi, va comme il est dit. Si mes jeunes amies redeviennent riches, il sera juste que vous soyez remboursé ; si elles demeurent pauvres, ces dix francs leur seront de bon secours. Là-dessus je lui serrai affectueusement la main, et j'allai de ce pas acquitter toutes les notes. En voyant arriver l'argent, les marchands et les marchandes ne manquèrent pas, à leur ordinaire, de concevoir aussitôt une bien meilleure opinion de mes deux jeunes amies, et moi je ne manquai pas de mou côté de les confirmer dans cette opinion tantôt en levant les épaules aux grossiers mensonges qu'ils medisaient avoir entendu débiter sur leur compte, tantôt en leur faisant savoir en deux mots l'affreux guet-apens dont, en raison de leur jeunesse et de leur figure , elles avaient failli être les victimes. Plus d'une d'entre ces marchandes, tout à l'heure encore impitoyable , se prit alors à larmoyer et à m'exprimer ses regrets d'avoir signé l'assignation, et pour la centième fois j'admirai comment notre faible nature, jouet qu'elle est des impressions, des accidents, d'un bruit, d'un souffle, se montre en tant de rencontres si dure quand elle est douée de bonté pourtant, ou si bonne quand elle est pourtant corrompue et pleine de malice.

« PreviousContinue »