2*. Et qu'ils connurent enfin que Jésus n'étoit point là, non plus que ses disciples, ils entrèrent dans ces barques, et vinrent à Capharnaùm, cherchant Jésus.

2s. Et l'ayant trouvé au-delà de la mer, ils lui dirent : Maître, quand êtes-vous venu ici?

ae. Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non à cause des miracles que vous avez vus, mais parce que je vous ai donné du pain à manger, et que je vous ai rassasiés.

2v. Travaillez pour avoir, non la nourriture qui périt, mais celle qui demeure pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera, parce que c'est celui que Dieu le Père a marqué de son sceau.

2s. Ils lui dirent donc : Que feronsnous pour faire des œuvres de Dieu?

29. Jésus répondit, et leur dit : L'œuvre de Dieu est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.

so. Ils lui dirent donc : Quel miracle donc faites-vous , afm que nous le voyions, et que nous croyions en vous? quelle œuvre faites-vous?

M. Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon qu'il est écrit : Il leur a donné à manger le pain du ciel.

52. Jésus leur répondit : En vérité , en vérité, je vous le dis : Moïse ne vous a point donné le pain du ciel, mais c'est mon Père qui vous donne le véritable pain du ciel;

55. Car le pain de Dieu est celui qui descend du ciel, et qui donne la vie au monde.

s*. Ils lui dirent donc : Seigneur, donnez-nous toujours de ce pain-là.

55. Jésus leur répondit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi, n'aura point faim; et celui qui croit en moi, n'aura jamais soif.

sa. Mais je vous l'ai déjà dit: Vous m'avez vu, et vous ne croyez point.

St. Tous ceux que mon Père me donne, viendront à moi, et je ne rejetterai point celui qui vient à moi.

.sg. Car je suis descendu du ciel, non pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé.

ss. Or la volonté de mon Père qui m'a envoyé, est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier jour.

M. Car la volonté de mon Père qui m'a envoyé, est que quiconque voit le Fils, et croit en lui, ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

4i. Les Juifs se mirent donc à murmurer contre lui, parce qu'il avoit dit: Je suis le pain vivant, qui suis descendu du ciel.

42. Et ils disoient : N'est-ce pas là Jésus, fils de Joseph, dont nous connoissons le père et la mère? Comment donc celui-ci dit-il : Je suis descendu du ciel?

45. Jésus donc prenant la parole, leur dit : Ne murmurez point entre vous.

4*. Personne ne peut venir à moi, si mon Père qui m'a envoyé ne l'attire; et je le ressusciterai au dernier jour.

45. 11 est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Quiconque a écouté le Père, et a voulu apprendre, celui-là vient à moi.

4e. Ce n'est pas qu'aucun homme ait vu le Père, si ce n'est celui qui est de Dieu ; celui-là a vu le Père.

47. En vérité, en vérité, je vous le dis : Celui qui croit en moi, a la vie éternelle.

48. Je suis le pain de vie.

49. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.

so. Mais voici le pain qui est descendu du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.

si. Je suis le pain vivant, qui suis descendu du ciel.

s2. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde.

55. Les Juifs donc disputaient les uns contre les autres, en disant : Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger?

s*. Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vous.

55. Celui qui mange ma chair, et boit mon sang, a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour.

M. Car ma chair est véritablement une nourriture, et mon sang est véritablement un breuvage.

57. Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.

sg. Comme mon Père qui m'a envoyé est vivant, et que je vis par mon Père; de même celui qui me mange, vivra aussi par moi.

59. C'est là le pain qui est descendu du ciel, non comme la manne que vos pires ont mangée, et n'en sont pas moins morts. Celui qui mange ce pain vivra éternellement.

M. Ce fut en enseignant dans la synagogue de Capharnaùm que Jésus dit ces choses.

et. Plusieurs donc de ses disciples l'ayant entendu, dirent : Ce discours est dur, et qui peut l'écouter?

62. Mais Jésus connoissant en luimême que ses disciples murmuroient sur ce sujet, leur dit : Cela vous scandalise-t-il?

es. Que sera-ce donc, si vous voyez le Fils de l'homme monter où il étoit auparavant?

e*. C'est l'Esprit qui vivifie : la chair ne sert de rien ; les paroles que je vous ai dites sont elles-mêmes esprit et vie.

es. Mais il y en a quelques-uns

d'entre vous qui ne croient pas. Car Jésus savoit dès le commencement qui étoient ceux qui ne croyoient point, et qui étoit celui qui le trahiroit.

66. Et il disoit : C'est pour cela que je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, s'il ne lui est donné par mon Père.

67. Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent de sa suite, et ils n'alloient plus avec lui.

es. Sur quoi Jésus dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous point aussi me quitter?

69. Simon-Pierre lui répondit : A qui irions-nous, Seigneur? Vous avez les paroles de la vie éternelle;

70. Et nous avons cru, et nous avons connu que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu.

7t. Jésus leur répondit : Ne vous ai-je pas choisis vous douze ? néanmoins un de vous est un démon.

72. Ce qu'il disoit de Judas Iscariote, fils de Simon; car c'étoit lui qui devoit le trahir, quoiqu'il fût un des douze.

CHAPITRE VII.

Les parents de Jésus veulent lui persuader d'aller en Judée. Jésus y va en secret. It enseigne publiquement dans le temple. Reproche* qu'it fait à ceux qui cherchoient à le faire mourir. Il annonce l'effusion de l'Esprit de Dieu. On veut en vain l'arrêter. Nicodème prend sa défense.

i. Depuis ce temps-là Jésus parcouroit la Galilée, ne voulant pas aller dans la Judée, parce que les Juifs cherchoient à le faire mourir.

2. Mais la fête des Juifs appelée des Tabernacles étant proche,

s. Ses frères lui dirent: Quittez ce pays, et vous en allez en Judée, afin que les disciples que vous y avez voient aussi les miracles que vous faites.

*. Car personne n'agit en secret, lorsqu'il cherche à être connu dans le public. Puisque vous faites ces choses, faites-vous connoître au monde.

s. Car ses frères mêmes ne croyoient pas en lui.

e. Jésus donc leur dit: Mon temps n'est pas encore venu; mais pour le vôtre, il est toujours prêt,

7. Le monde ne sauroit vous haïr; mais pour moi, il me hait, parce que je rends témoignage contre lui, que ses œuvres sont mauvaises.

s. Allez, vous, à cette fête; pour moi, je n'y vais pas, parce que mon temps n'est pas encore accompli.

9. Ayant dit ces choses, il demeura dans la Galilée.

io. Mais lorsque ses frères furent partis, il alla aussi lui-même à la fête, non pas publiquement, mais comme s'il eût voulu se cacher.

ii. Les Juifs donc le cherchoient pendant cette fête, et ils disoient : Où est-il?

12. Et on faisoit de lui en secret plu-' sieurs discours parmi le peuple ; car les uns disoient : C'est un homme de bien; les autres disoient : Non ; mais il séduit le peuple.

is. Personne néanmoins ne parloit librement de lui, parce qu'on craignoit les Juifs.

u. Or, vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple, où il se mit à enseigner.

is. Et les Juifs en étant étonnés, disoient : Comment cet homme peut-il être si savant, lui qui n'a point étudié?

le. Jésus leur répondit, et dit : Ma doctrine n'est pas ma doctrine; c'est la doctrine de celui qui m'a envoyé.

i7. Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il reconnoitra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de moi-même.

i8. Celui qui parle de lui - même , cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, est véritable, et il n'y a point en lui d'injustice.

19. Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? et néanmoins nul de vous n'accomplit la loi.

a0. Pourquoi cherchez - vous à me faire mourir? Le peuple répondit: Vous êtes possédé du démon. Qui estce qui cherche à vous faire mourir?

2t. Jésus leur répondit : J'ai fait un miracle un jour de sabbat, et vous êtes tous surpris.

22. Cependant parce que Moïse vous a ordonné la circoncision (quoiqu'elle vienne des patriarches, et non de Moïse), vous ne laissez pas de circoncire au jour du sabbat.

25. Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, pour ne pas manquer à la loi de Moïse , pourquoi vous mettez-vous en colère contre moi, parce que j'ai guéri un homme dans tout son corps au jour du sabbat?

2*. Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice.

2». Alors quelques-uns de Jérusalem disoient : N'est-ce pas là celui qu'ils cherchent pour le faire mourir?

2s. Voilà qu'il parle devant tout le monde, sans qu'ils lui disent rien. N'est-ce point que les sénateurs ont effectivement reconnu qu'il est le Christ?

27. Mais nous savons d'où est cet homme, au lieu que quand le Christ viendra, personne ne saura d'où il est.

28. Jésus donc crioit à haute voix, en enseignant dans le temple, et disant: Vous me connoissez, et vous savez d'où je suis ; cependant je ne suis pas venu de moi-même : mais celui qui m'a envoyé est véritable, et vous ne le connoissez point.

29. Pour moi, je le connois, parce que je suis de lui, et que c'est lui qui m'a envoyé.

50. Ils cherchoient donc à l'arrêter; et néanmoins personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'étoit pas encore venue.

si. Cependant plusieurs du peuple crurent en lui, et ils disoient : Quand le Christ viendra, fera-t-il plus de miracles que n'en fait celui-ci?

s2. Les Pharisiens ayant entendu ce discours que le peuple faisoit de lui en secret, et s'étant joints aux princes des prêtres, ils envoyèrent des archers pour le prendre.

s3. Mais Jésus leur disoit : Je suis encore avec vous pour un peu de temps; et je m'en vais ensuite vers celui qui m'a envoyé.

s*. Vous me chercherez alors, et vous ne me trouverez point; et là où je suis vous ne pouvez venir.

55. Les Juifs donc dirent entre eux: Où ira-t-il, que nous ne le trouverons point? Ira-t-il vers les Gentils qui sont dispersés par tout le monde, et instruira-t-il les Gentils?

56. Que signifie cette parole qu'il vient de dire : Vous me chercherez, et vous ne me trouverez point; et vous ne pouvez venir où je suis?

57. Enfin le dernier jour de la fête, qui étoit le plus solennel, Jésus se tenant là, disoit à haute voix : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive.

58. Si quelqu'un croit en moi, il sortira de son cœur des fleuves d'eau vive, comme dit l'Écriture.

ss. Ce qu'il entendoit de l'Esprit que devoient recevoir ceux qui croiroient en lui; car l'Esprit n'avoit pas encore été donné, parce que Jésus n'étoit pas encore glorifié.

w. Plusieurs donc d'entre le peuple écoutant ces paroles, disoient : Cet homme est assurément un prophète.

M. Quelques autres disoient : C'est le Christ. Mais d'autres disoient : Estce que le Christ viendra de Galilée?

«. L'Écriture ne dit-elle pas que le Christ viendra de la race de David , et de la petite ville de Bethléhem, d'où étoit David?

«. De sorte que le peuple étoit ainsi divisé sur son sujet.

M. Or quelques-uns d'entre eux avoient envie de le prendre; mais personne ne mit la main sur lui.

*;. Les archers donc retournèrent vers les princes des prêtres et les pharisiens , qui leur dirent : Pourquoi ne l'avez-vous pas amené?

w. Les archers leur répondirent: Jamais homme n'a parlé comme cet homme.

47. Les pharisiens leur répliquèrent: Êtes-vous donc aussi séduits?

48. Y a-t-il un seul des sénateurs et des pharisiens qui ait cru en lui?

49. Car pour cette populace, qui ne sait ce que c'est que la loi, ce sont des gens maudits.

50. Nicodème, l'un d'entre eux, et le même qui étoit venu trouver Jésus la nuit, leur dit:

si. Notre loi permet-elle de condamner personne sans l'avoir auparavant entendu, et sans s'être informé de ses actions?

s2. Ils répondirent, et lui dirent: Est-ce que vous êtes aussi Galiléen? Lisez les écritures, et apprenez qu'il ne sort point de prophète de Galilée.

53. Et chacun s'en retourna en sa maison.

CHAPITRE VIII.

Femme adultère présentée a Jésus-Christ. Jésus lumière du monde. Son Père lui rend témoignage. Impénitence des Juifs prédite. Crucifiement annoncé. Qui commet te péché est eselave du péché. Vrais enfants d'Abraham. Le démon est le père du mensonge. Qui est de Dieu entend les paroles de Dieu. Jésus outragé laisse la défense de sa gloire à son Père. Il déelare qu'il est avant Abraham.

i. Cependant Jésus s'en alla sur la montagne des Oliviers.

2. Et dès la pointe du jour il retourna au temple, où tout le peuple s'amassa autour de lui; et s'étant assis, il les instruisoit.

10

s. Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme qu'on avoit surprise en adultère, la firent tenir debout au milieu de l'assemblée,

*. Et dirent à Jésus : Maître, cette femme vient d'être surprise en adultère.

5. Or Moïse nous a ordonné dans la loi de lapider cette espèce de coupables. Quel est donc sur cela votre sentiment?

e. Ils disoient ceci en le tentant, afin d'avoir de quoi l'accuser. Mais Jésus se baissant, écrivoit avec son doigt sur la terre.

7. Et comme ils continuoient à l'interroger, il se releva, et leur dit : Que celui d'entre vous qui est sans péché, lui jette la première pierre.

g. Puis se baissant de nouveau, il continua d'écrire sur la terre.

s. Mais pour eux l'ayant entendu parler de la sorte, ils se retirèrent l'un après l'autre, les vieillards sortant les premiers; et ainsi Jésus demeura seul avec la femme, qui étoit au milieu.

10. Alors Jésus se relevant, lui dit: Femme, où sont vos accusateurs? personne ne vous a-t-il condamnée?

H. Elle lui dit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne vous condamnerai pas non plus. Allez-vous-en, et à l'avenir ne péchez plus.

12. Jésus parlant de nouveau au peuple , leur dit : Je suis la lumière du monde; celui qui me suit, ne marche point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

I5. Sur cela les pharisiens lui dirent: Vous vous rendez témoignage à vousmême; votre témoignage n'est point véritable.

u. Jésus répondit, et leur dit : Quoique je me rende témoignage à moimême , mon témoignage est véritable, parce que je sais d'où je viens, et où je vais; mais pour vous, vous ne savez d'où je viens, ni où je vais.

is. Vous jugez selon la chair, mais pour moi, je ne juge personne.

m. Et si je juge, mon jugement est véritable, parce que je ne suis pas seul, mais moi et mon Père qui m'a envoyé.

17. Or il est écrit dans votre loi, que le témoignage de deux personnes est digne de foi.

is. Je me rends témoignage à moimême, et mon Père qui m'a envoyé, me rend aussi témoignage.

19. Ils lui disoient donc : Où est-il votre père? Jésus répondit : Vous ne connoissez ni moi, ni mon Père; si vous me connoissiez, vous connoîtriez aussi mon Père.

a0. Jésus dit ces choses, enseignant dans le temple, au lieu où étoit le trésor : et personne ne se saisit de lui, parce que son heure n'étoit pas encore venue.

M. Jésus leur dit encore : Je m'en vais, et vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Vous ne pouvez venir où je vais.

22. Les Juifs donc disoient : N'est-ce point qu'il se tuera lui-même, et que c'est pour cela qu'il dit : Vous ne sauriez venir où je vais?

«. Il leur dit : Pour vous, vous êtes d'ici-bas; mais pour moi je suis d'en haut. Vous êtes de ce monde ; et moi je ne suis pas de ce monde.

2*. C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez ce que je suis, vous mourrez dans votre péché.

2s. Ils lui dirent : Qui êtes-vous donc? Jésus leur répondit : Je suis le principe de toutes choses, moi-même qui vous parle.

se. J'ai beaucoup de choses à dire de vous, et à condamner en vous; mais celui qui m'a envoyé est véritable, et je ne dis dans le monde que ce que j'ai appris de lui.

27. Et ils ne comprirent point qu'il disoit que Dieu étoit son père.

« PreviousContinue »