Émile Vaudremer, 1829-1914: la rigueur de l'architecture publique

Front Cover
Picard, 2004 - Architecture - 382 pages
0 Reviews
Vaudremer est assurément le grand oublié de la réhabilitation dont bénéficie depuis trente ans l'architecture du XIXe siècle. Cet ouvrage permet enfin d'éclairer cette figure dont le prestige égalait celui du plus grand architecte de son temps, Charles Garnier. Constructeur insatiable, Vaudremer touchera à presque tous les programmes, prison, église, école et même observatoire météorologique ! Ses multiples responsabilités officielles - architecte municipal, architecte diocésain, architecte de la commission des lycées et collèges - lui donneront l'opportunité d'être associé aux grands projets de son époque. Appelé par Haussmann à participer dès le début de sa carrière à la rénovation de la capitale, il se verra plus tard confier par Jules Ferry l'élaboration des lycées de la IIIe République. Enfin, alors que la réputation de l'architecture française est à son sommet, Vaudremer contribue à sa diffusion à l'étranger en accueillant dans son atelier les premiers élèves américains venus se former à Paris. Sa carrière qui s'étale sur tout le second XIXe siècle, épousant de façon étonnante le rythme mouvementé de l'évolution politique et sociale de son époque, en fait le paradigme de l'architecte officiel du XIXe siècle. Formé à l'Ecole des beaux-arts au classicisme, proche par sa sensibilité de la réflexion structurelle de Viollet-le-Duc sur le gothique, Vaudremer se distinguera en adoptant un style original qui fait la symbiose de ces deux tendances contradictoires, annonçant, par son dépouillement, l'architecture de la première moitié du XXe siècle, d'Otto Wagner à Auguste Perret.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Les premières réalisations privées
100
Les premiers signes du succès
106
INCERTITUDES ET CONSÉCRATION ACADÉMIQUE 18701880
115
Copyright

22 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information