Épaves: théâtre, histoire, anecdotes, mots

Front Cover
Typographie Alcan-Lévy, 1865 - France - 255 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 79 - Quel plaisir de vivre sous un si beau ciel et dans ce séjour si délicieux! » Je descends dans la ville, où je n'ai pas couché deux nuits, que je ressemble à ceux qui l'habitent : j'en veux sortir.
Page 170 - Ils avaient donné lieu à César de leur faire la guerre sans doute, mais non de violer le droit des gens à leur égard et d'abuser de la victoire d'une manière aussi atroce. Cette conduite n'était pas juste; elle était encore moins politique. Ces moyens ne remplissent jamais leur but; ils exaspèrent et révoltent les nations. La punition de quelques chefs est tout ce que la justice et la politique permettent ; c'est une règle importante de bien traiter les prisonniers. Les Anglais ont violé...
Page 170 - II est difficile de faire des observations purement militaires sur un texte aussi bref, et sur des armées de nature aussi différente. Comment comparer une armée de ligne romaine , levée et choisie dans toute l'Italie , et dans les provinces romaines , avec des armées barbares, composées de levées en masse, braves, féroces, mais qui avaient si peu de notions de la guerre , qui ne connaissaient pas l'art de jeter un pont, de construire promptement un retranchement, ni de bâtir une tour, qui...
Page 169 - Les Helvétiens, les Suèves, étaient braves, sans doute, mais que peut la bravoure contre une armée disciplinée et constituée comme l'armée romaine? Il n'ya donc rien d'extraordinaire dans les succès qu'a obtenus César dans cette campagne, ce qui ne diminue pas cependant la gloire qu'il mérite. 7. La bataille contre Arioviste a été donnée dans le mois de septembre, et du côté de Belfort.
Page 168 - La toise courante de ce retranchement cubant 324 pieds ( une toise et demie), était faite par un homme en trente-deux heures ou trois jours de travail, et par douze hommes en deux ou trois heures. La légion qui était en service a pu faire ces six lieues de retranchement , qui cubaient 21,000 toises , en cent vingt heures ou dix à quinze jours de travail.
Page 229 - Au clair de la lune, Mon ami Pierrot, Prête-moi ta plume Pour écrire un mot. Ma chandelle est morte, Je n'ai plus de feu ; Ouvre-moi ta porte, Pour l'amour de Dieu.
Page 171 - Il échoua également dans son incursion en Angleterre. Deux légions n'étaient plus suffisantes, il lui en eût fallu au moins quatre, et il n'avait pas de cavalerie, arme qui était indispensable dans un pays comme l'Angleterre. Il n'avait pas fait assez de préparatifs pour une expédition de cette importance: elle tourna à sa confusion, et on considéra comme un effet de sa bonne fortune qu'il s'en était retiré sans perte.
Page 171 - La seconde expédition de César en Angleterre n'a pas eu une issue plus heureuse que la première, puisqu'il n'ya laissé aucune garnison ni aucun établissement , et que les Romains n'en ont pas été plus maîtres après qu'avant.
Page 169 - C'est vingt jours après son passage de la Saône que César a vaincu les Helvétiens en bataille rangée: cette bataille a donc eu lieu du 1er au 15 mai, qui correspondait à la mi-août du calendrier romain.
Page 169 - Il fallait que les Helvétiens fussent intrépides pour avoir soutenu l'attaque aussi long-temps contre une armée de ligne romaine aussi nombreuse que la leur. Il est dit qu'ils ont mis vingt jours à passer la Saône, ce qui donnerait une étrange idée de leur mauvaise organisation ; mais cela est peu croyable.

Bibliographic information