Étude sur le Roman de Renart

Front Cover
W. Engelmann, 1863 - Reynard the Fox - 405 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 346 - Spiritus incepisse, quo dicebant confessionem, baptismum, eucharistiam et alia sine quibus salus baberi non potest, locum de cetero non habere, sed unumquemque tantum per gratiam Spiritus sancti interius, sine actu aliquo exteriori, inspiratam salvari posse. Caritatis virtutem sic ampliabant, ut id quod alias peccatum esset, si in virtute fieret caritatis, dicerent jam non esse peccatum.
Page 346 - Testament! veteris sacramenta, et viguit nova lex usque ad illud tempus. In hoc ergo tempore dicebant Testamenti novi sacramenta finem habere, et tempus sancti Spiritus incepisse, quo dicebant confessionem, baptismum, eucharistiam et alia sine quibus salus...
Page 370 - ... encore entière : aussi il voulut que le premier acte de son gouvernement attestât son zèle, et cette ardeur pour venger Dieu sur ses ennemis, qu'on lui avoit représentée comme étant l'essence du christianisme. En un même jour, comme les Juifs de tous ses domaines étoient rassemblés dans leurs synagogues pour célébrer le sabbat, il les fit entourer par ses soldats , entraîner dans ses prisons , et dépouiller de tout l'or et l'argent qu'on trouva sur leurs personnes (1).
Page 346 - Caritatis virtutem sic ampliabant, ut id quod alias peccatum esset, si in virtute fieret caritatis, dicerent jam non esse peccatum. Unde et stupra, et adulteria, et alias corporis voluptates in caritatis nomine committebant, mulieribus cum quibus peccabant, et simplicibus quos decipiebant, impunitatem peccati promittentes, Deum tantummodo bonum et non justum predicantes.
Page 130 - S'est tant traveilliez et penez Par proiere de ses amis, Que il nos a en rime mis Une risée et un gabet De Renart qui tant set d'abet, Le puant nain, le descréu, Par qui ont esté decéu Tant baron que n'en sai le conte : 4860.
Page 380 - Nonreddin regna de 11 45 à i 161 ; et ce n'est pas après le retour du Roi qu'un trouvère françois se fût contenté d'une telle allusion au malheur de ceux qui s'étoient fait prendre devant Alep; il auroit parlé du siège de Damas, de la surprise et de la destruction de l'armée françoise dans l'Asie Mineure.
Page 63 - Pas ne te croi : 1580. Un poi detrai en sus de moi, Et je dirai une chanson ; N'aura voisin ei environ Qui bien n'entende mon fauset.
Page 194 - Le jor devant deus laz tenduz Et un braion en terre enclox. Bien le ferma a quatre clox 2925 Q'a un vilein avoit emble.
Page 192 - Renarz denz quinze dis Fu bien de la viele apris : Sages en fu et escolez. Dit geeft ROTHE aanleiding om te zeggen (1) : » Renart se divertit pendant quinze jours avec la vielle qui lui a été donnée. Il ya en cela quelque chose de poétique , mais aussi d'assez contraire au naturel de Renart , tel qu'il est caractérisé par Ie reste.
Page 42 - Tôt cil qui sont d'engin et d'art Sont mes tuit apelé Renart. Por Renart et por le Gorpil Moult par sorent et cil et cil. , Se Renart set gens concilier ; Le Gorpil bestes engingnier. Moult par furent bien d'un lignage Et d'unes meurs et d'un corage.

Bibliographic information