Études de l'histoire ancienne et de celle de la Grèce: de la constitution de la république d'Athènes et de celle de Lacédémone, de la législation, des tribunaux, des moeurs et usages des Athéniens, de la poésie, de la philosophie et des arts chez les Grecs, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 19 - La peau n'était ni fort chaude au toucher, ni pâle, mais rougeâtre, livide, et couverte de petites pustules et d'ulcères. L'intérieur était si brûlant, que le malade ne pouvait supporter ni les manteaux les plus légers, ni les couvertures les plus fines : il restait nu, et n'avait pas de plus grand plaisir que de se plonger dans l'eau froide.
Page 61 - L'homme violent était un homme sûr, celui qui le contrariait un homme suspect; dresser des embûches et réussir, c'était avoir de l'esprit; les prévenir, c'était en avoir davantage; être le premier à faire du mal à ceux de qui...
Page 62 - Les chefs des deux factions qui partageaient les villes, les unes sous le prétexte spécieux de l'égalité politique du peuple, les autres sous celui d'une aristocratie modérée, affectaient de ne consulter que le bien de la patrie, mais au fond travaillaient à se supplanter mutuellement et ne songeaient qu'à eux.
Page 343 - Quand il s'aperçut que ses desseins étaient pénétrés , il en différa l'exécution pour la mieux assurer , et mit son adresse à se rendre obscur après avoir joui d'une si grande célébrité ; il chercha même à exciter le mépris, pour cesser, en apparence, d'être redoutable. Il s'ensevelit pendant plus de deux ans à Pella, sa capitale, ne se montrant occupé que de plaisirs. On le voyait entouré de peintres, de sculpteurs , d'architectes , de comédiens , de bouffons , d'hommes perdus...
Page 18 - D'abord, on éprouvait de grandes chaleurs de tête ; les yeux devenaient rouges et enflammés ; la gorge, la langue, étaient sanguinolentes, la respiration déréglée, l'haleine fétide. A ces symptômes succédaient l'éternuement, l'enrouement. En peu de temps, le mal gagnait la poitrine, et causait de fortes toux; quand il s'attachait au cœur, il y excitait des soulèvements, et l'on éprouvait, avec de violentes douleurs, toutes les éruptions de bile auxquelles les médecins ont donné des...
Page 62 - Dans leur lutte réciproque pour l'emporter les uns sur les autres par quelque moyen que ce fût, il n'était pas d'excès que ne se permît leur audace. Devenus supérieurs à leurs ennemis, ils ne mesuraient ni...
Page 1 - Études de l'histoire ancienne et de celle de la Grèce, de la constitution de la République d'Athènes et de celle de Lacédémone; de la législation, des tribunaux, des mœurs et...
Page 372 - L'avis de Démosthène a prévalu : au sortir de l'assemblée, il est parti pour la Béotie. Le (a) Démosthène a forcé les Thébains et les Béotiens à rompre toute négociation avec Philippe.
Page 333 - Apprends qu'il vient de me naître un fils. Je rends moins grâce aux Dieux de la naissance de cet enfant que de ce qu'il est venu au monde de ton vivant; j'espère qu'élevé et instruit par toi, il sera digne de moi et de mon empire.
Page 53 - La première trirème, chargée d'une pénible mission , ne hâîait pas son trajet : la seconde fit tant de diligence , qu'elle ne fut prévenue que du temps qu'il fallut à Pachès pour lire le décret. On allait obéir; la seconde trirème arrive et empêche l'exécution. Ce fut à cet espace d'un moment que tint le sort de Mitylène.

Bibliographic information