Études et lectures sur les sciences d'observation et leurs applications pratiques, Volumes 1-2

Front Cover
Mallet-Bachelier, 1855 - Science
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 222 - Paris dans le cours du mois de décembre 1860, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme ci-dessous , la griffe de l'Éditeur, sera réputé contrefait , Les mesures nécessaires seront prises pour atteindre, conformément à la loi, les fabricants et les débitants de ces exemplaires. Paris.
Page 221 - L'Auteur et l'Éditeur de cet ouvrage se réservent le droit de le traduire ou de le faire traduire en toutes les langues.
Page 157 - D'être modeste alors que l'on est grand. Jeanne étouffait un peu de jalousie, Son cœur tout bas se plaignait du destin. Il lui fâchait que sa pucelle main Du mécréant n'eût pas tranché la vie : Se souvenant toujours du double affront Qui vers Cutendre a fait rougir son front, Quand, par Chandos au...
Page 248 - En vérité, on a peine à tenir son sérieux contre la naïveté des improvisateurs du monde des esprits. Quand la police arrêta l'essor des convulsionnaires deSaint-Médard, on afficha sur les murs du cimetière ces deux petits vers bouffons : De par le roi, défense à Dieu D'opérer miracle en ce lieu.
Page 166 - Ceux qui étaient dans des équipages s'en tirèrent le mieux, quoique les cochers et les chevaux fussent très-maltraités ; mais le. nombre des personnes écrasées dans les maisons et dans les rues ne fut pas comparable à celui des gens qui furent ensevelis sous les ruines des églises; comme c'était un jour de grande fête, et à l'heure de la messe, elles étaient toutes très-pleines.
Page 184 - La nature, considérée rationnellement, c'est-à-dire soumise dans son ensemble au travail de la pensée, est l'unité dans la diversité des phénomènes, l'harmonie entre les choses créées dissemblables par leur forme, par leur constitution propre, par les forces qui les animent; c'est le tout (TO racv) pénétré d'un souffle de vie.
Page 167 - ... pieds plus haut qu'on ne l'avait jamais observé , et se retira aussi subitement. » On craignait la contagion de tant de cadavres; « mais, dit le narrateur, le feu les consuma et prévint ce mauvais effet. » On craignait la famine, mais on sauva quelques greniers. Cependant, « dans les trois premiers jours , une once...
Page 166 - ... endroits de la ville ; il était occasionné par les feux des cuisines, que le bouleversement avait rapprochés des matières combustibles de toute espèce. Vers ce temps aussi un vent très-fort succéda au calme, et anima tellement la violence du feu...
Page 16 - ... courant, se mettent, suivant une autre expression locale, en fonte, et disparaissent. Successivement le lit du fleuve se déplace de plusieurs kilomètres de l'une à l'autre des falaises qui le dominent ; enfin , les bancs de sable et de vase du fond sont agités et mobilisés comme les vagues de la surface. Rien de plus étonnant que ces redoutables barres de flot observées sous les rayons du jour le plus pur, au milieu du calme le plus complet, et dans l'absence de tout indice de vent , de...
Page 61 - Les souverains qui m'ont précédé n'ont jamais pu comprendre que dans les siècles modernes le pouvoir de la science fait partie de la science du pouvoir.

Bibliographic information