Œuvres complètes, Volume 2

Front Cover
Armand, 1832
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - Le charme de l'étude rend bientôt insipide tout autre attachement. De plus, à force de réfléchir sur l'humanité, à force d'observer les hommes, le philosophe apprend à les apprécier selon leur valeur, et il est difficile d'avoir bien de l'affection pour ce qu'on méprise. Bientôt il réunit en sa personne tout l'intérêt que les hommes vertueux partagent avec leurs semblables : son mépris pour les autres tourne au profit de son orgueil : son amourpropre augmente en même proportion que...
Page 35 - ... c'est ainsi que celui qui s'est gâté le tempérament par un usage indiscret de la médecine est forcé de recourir encore aux médecins pour se conserver en vie. Et c'est ainsi que les arts et les sciences, après avoir fait éclore les vices, sont nécessaires pour les empêcher de se tourner en crimes ; elles les couvrent au moins d'un vernis qui ne permet pas au poison de s'exhaler aussi librement : elles détruisent la vertu, mais elles en laissent le simulacre public (i), qui est toujours...
Page 164 - Soit qu'une nuit brillante, en étendant ses voiles, Découvre à mes regards la lune et les étoiles; Alors suivant de loin La Hire et Cassini, Je calcule, j'observe, et, près de l'infini, Sur ces mondes divers que l'éther nous recèle, Je pousse, en raisonnant, Huyghens et...
Page 163 - VERGER cher à mon cœur, séjour de l'innocence, Honneur des plus beaux jours que le ciel me dispense , Solitude charmante, asile de la paix, Puisse-je, heureux verger, ne vous quitter jamais!
Page 368 - C'est le dessin, c'est l'imitation qui donne à ces couleurs de la vie et de l'âme; ce sont les passions qu'elles expriment qui viennent émouvoir les nôtres; ce sont les objets qu'elles représentent qui viennent nous affecter. L'intérêt et le sentiment ne tiennent point aux couleurs; les traits d'un tableau touchant nous touchent encore dans une estampe : ôtez ces traits dans le tableau, les couleurs ne feront plus rien.
Page 348 - Quand on veut étudier les hommes, il faut regarder près de soi ; mais, pour étudier l'homme, il faut apprendre à porter sa vue au loin; il faut d'abord observer les différences, pour découvrir les propriétés.
Page 415 - Sexe toujours esclave ou tyran . que l'homme opprime ou qu'il adore , et qu'il ne peut pourtant rendre heureux ni l'être qu'en le laissant égal à lui.
Page 384 - Il ya des langues favorables à la liberté ; ce sont les langues sonores, prosodiques, harmonieuses, dont on distingue le discours de fort loin. Les nôtres sont faites pour le bourdonnement des divans.
Page 333 - COMME les premiers motifs qui firent parler l'homme furent des passions , ses premières expressions furent des tropes. Le langage figuré fut le premier à naître; le sens propre fut trouvé le dernier.
Page 346 - Tout ceci mène à la confirmation de ce principe, que, par un progrès naturel, toutes les langues lettrées doivent changer de caractère et perdre de la force en gagnant de la clarté...

Bibliographic information