Œuvres complètes de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais: Correspondance

Front Cover
L. Collin, 1809
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 34 - . MONSIEUR , » Nous avons reçu la lettre que vous nous avez » fait l'honneur de nous écrire le g du courant, » ainsi que le désaveu que vous écrivez à l'auteur » du Courrier de l'Europe } dont nous vous
Page 10 - Monsieur, vous êtes bien modeste. — Modeste, Messieurs, comme vous êtes justes ! Quelle manie avez-vous donc d'hériter des gens qui ne sont pas morts? Ma pièce ne pouvant être à vous qu'en tombant à une modique recette, vous devriez désirer, au contraire, qu'elle ne vous appartînt jamais, Les huit neuvièmes de cent louis ne
Page 11 - représentations du Barbier de Séville. Aucun compte n'étant joint à ces offres , je n'acceptai point l'argent, quoique le sieur Desessarts m'en pressât le plus poliment du monde (car on le lui avait fort recommandé ). Il ya beaucoup d'objets , me dit-il, sur lesquels nous ne pouvons offrir à MM. les auteurs
Page 10 - le plaisir de le voir représenter plus souvent : la comédie répond toujours aux procédés qu'on a pour elle; voulez-vous qu'on la joue à votre profit encore six fois, huit fois, même dix "'. parlez. Je trouvai la proposition si gaie, que je répondis sur le même ton ; Puisque vous le .permettez, je demande qu'on la joue à mon profit mille et une
Page 260 - très-nombreuse, dont je suis le père et le soutien. Je me délasse des affaires avec les belles-lettres , la belle musique et quelquefois les belles femmes. J'ai reçu de la nature un esprit gai , qui m'a souvent consolé de l'injustice des hommes; à la vérité, les contradictions perpétuelles d'une vie
Page 235 - et nous le jouerons malgré vous } malgré tous les décrets du monde : je ne conseille même à personne de venir nous en empêcher , il y passerait mal son temps. Nous voilà menacés du peuple ! Ce principe adopté par tous les directeurs de troupe, les évasions des tribunaux , les dénis même de justice , m'ont un jour arraché cette réflexion
Page 273 - en cet extrême péril, il est certain, mon ami, que j'aurais aussi perdu la vie;. Je ne suis pas mort, dis-je en me relevant avec force; et voyant que l'homme qui m'avait frappé était le seul armé, je m'élance sur lui comme un tigre, à tous risques; et saisissant son poignet, je veux
Page 10 - un présent n'a de mérite , que lorsque celui qui le fait en connaît bien la valeur. Un des premiers acteurs insiste et me dit : Si vous ne la donnez pas, monsieur, au moins
Page 45 - personnel à ma demande; l'amour seul de la » justice et des lettres me détermine. Tel homme » que l'impulsion d'un beau génie eût porté à » renouveler les chefs-d'œuvre dramatiques de » nos maîtres, certain qu'il ne vivra pas trois mois
Page 17 - exige conférence ou com» pulsation des registres, je conférerai volontiers; » avec les gens chargés de votre confiance , et » je compulserai les registres avec eux. » Puisse , Messieurs , cette façon honnête de ,• procéder, terminer à jamais les querelles entre » les auteurs et les comédiens ! Puisse le résultat » qui en va sortir, servir de base aux traités » subséquents ! Et vous, Messieurs

Bibliographic information