Œuvres complètes de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais: Correspondance

Front Cover
L. Collin, 1809
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - Pourtant, messieurs, quel est votre objet en publiant de telles sottises? quand j'ai dû vaincre lions et tigres pour faire jouer une comédie, pensez-vous, après son succès, me réduire, ainsi qu'une servante hollandaise, à battre l'osier tous les matins sur l'insecte vil de la nuit?
Page 106 - ... monarchiques n'ont pas eu d'adversaire plus courageux que moi; que ce courage qui surprenait alors tout ce qui est brave aujourd'hui, m'a exposé sans cesse à des vexations inouïes. L'amour de cet état abusif et vicieux n'a donc pu faire de moi un ennemi de mon pays, pour essayer de raviver ce que j'ai toujours combattu. Je prouverai qu'après avoir servi efficacement la liberté en Amérique, j'ai, sans ambition personnelle, servi depuis de toutes mes facultés les vrais intérêts de la...
Page 88 - Enfin, après sept heures de la plus sévère recherche, la foule s'est écoulée, aux ordres de je ne sais quel chef. Mes gens ont balayé près d'un pouce et demi de poussière ; mais pas un binet de perdu. . . Une femme au jardin a cueilli une giroflée : elle. l'a payée de vingt soufflets ; on voulait la baigner dans le bassin des peupliers.
Page 91 - Parc-Royal ; il y avait sur le balcon une terrine allumée qui m'a fait voir, au travers de la jalousie, que la rue était pleine de monde : alors le désir insensé de sauter par la fenêtre s'est éteint à l'instant où j'allais m'y jeter. Je suis descendu , en tremblant, dans la cuisine au fond de la cour; et, regardant par le vitrage, j'ai vu la porte enfin s'ouvrir. Des habits bleus , des piques , des gens en veste sont entrés : des femmes criaient dans la rue. Le domestique est revenu vers...
Page 183 - Toujours, toujours, il est toujours le même : Jamais Robin Ne connut le chagrin ; Le temps sombre ou serein, Les jours gras, le carême, Le matin ou le soir, Dites blanc, dites noir, Toujours, toujours, il est toujours le même.
Page 90 - J'ai soupé, ma fillette; heureusement j'ai peu mangé; puis je suis parti sans lumière pour la rue des Trois-Pavillons, m'assurant bien , de temps en temps , que personne ne me suivait. » Mon François retourné chez moi, la porte de la rue barrée et bien fermée, un domestique de mon ami enfermé tout seul avec moi, je me suis livré au sommeil. A minuit, le valet en chemise, effrayé, entre dans la chambre où j'étais : « Monsieur, me dit-il , levez-vous : tout le peuple vient » vous chercher;...
Page 83 - J'ai remis ma lettre à son suisse , et n'en avais pas de réponse quand les troubles ont commencé , ce qui redoublait mes inquiétudes.... Samedi 1 1 , vers huit heures du matin , un homme est venu m'avertir que les femmes du port Saint-Paul allaient amener tout le peuple , animé par un faux avis qu'il y avait des armes chez moi dans les prétendus souterrains.... Sur cet avis, j'ai tout ouvert chez moi, secrétaires, armoires, chambres et cabinets, enfin tout , résolu de livrer et ma personne...
Page 122 - JE n'ai pas voulu , Citoyen , vous remercier plus tôt du présent que vous m'avez fait de votre beau discours, l'entraînement de votre style à la première lecture ayant fait naître en moi le désir le plus vif de le relire lentement : ce que je ne nommerai pas une relute, mot impropre et barbare qui se glisse dans le français, sans qu'on puisse deviner ce qui l'a pu faire adopter comme tant d'autres, qui corrompent la première langue de l'Europe.
Page 83 - Samedi 1 1 , vers huit heures du matin , un homme est venu m'avertir que les femmes du port Saint-Paul allaient amener tout le peuple , animé par un faux avis qu'il y avait des armes chez moi , dans les prétendus souterrains qu'on a supposés tant de fois, et dont trois ou quatre visites n'ont encore pu...
Page 99 - L'effroi s'était communiqué, et de tout ce quartier , ton père qui avait eu le plus sujet de craindre, a peut-être été le seul qui ait achevé dans son lit une nuit aussi tourmentée. Voilà, mon Eugénie } les détails que je t'ai promis dans ma dernière lettre à ta mère. Un homme moins fort, moins exercé que moi sur tous les genres d'infortune , serait mort vingt fois de frayeur. Mon sang-froid, ma prudence, et souvent le hasard m'ont sauvé de bien des dangers : ici le hasard a tout...

Bibliographic information