Œuvres complettes d'Ovide: traduites en français; auxquelles on a ajouté la vie de ce poëte; les Hymnes de Callimagne; le Pervigilium Veneris; L'Epitre de Lingendes sur l'exil d'Ovide; et la traduction en vers de la belle Elégie d'Ovide sur son départ, par LeFranc de Pompignan

Front Cover
Chez Debarle, 1799
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page v - Là pour nous enchanter tout est mis en usage ; Tout prend un corps, une âme, un esprit, un visage. Chaque vertu devient, une divinité : Minerve est la prudence, et Vénus la beauté. Ce n'est plus la vapeur qui produit le tonnerre^ C'est Jupiter armé pour effrayer la terre ; Un orage terrible aux yeux des matelots, C'est Neptune en courroux qui gourmande les flots; Écho n'est plus un son qui dans l'air retentisse, C'est une nymphe en pleurs qui se plaint de Narcisse.
Page 49 - Cet homme fin et rusi, ayant entrepris de tromper Jupiter dans un sacrifice , fit tuer deux bœufs , et remplir une des deux peaux de la chair, et l'autre des os de ces victimes. Jupiter fut la dupe de Prométhée, et choisit la dernière. Résolu de s'en venger sur tous les hommes, il leur ôta l'usage du feu. Prométhée avec l'aide de Minerve , dont les conseils lui avoient déjà servi lorsqu'il forma le corps de l'homme avec de la boue détrempée , monta jusqu'au Ciel , et s'étant approché...
Page lxxx - ... d'abord, plut par sa nouveauté : On ne vit plus en vers que pointes triviales; Le Parnasse parla le langage des halles ; La licence à rimer alors n'eut plus de frein ; 85 Apollon travesti devint un Tabarin.
Page x - Il a su même , dans une matière obscure , garder «ne espèce d'ordre chronologique. On le voit en effet , après avoir commencé par le chaos et le déluge, s'approcher d'événement en événement, jusquesàla mort de Jules César , par où il a fini cet ingénieux et pénible ouvrage.
Page 251 - Dieu) laissa dans une pareille ignorance les adorateurs des « idoles », comme vous dites, depuis les lieux où le soleil se lève jusqu'à ceux où il se couche, depuis les Ourses jusqu'au Midi, à l'exception d'une chétive race qui habitait depuis deux mille ans à peine une partie de la Palestine. S'il est le Dieu de tous, le Créateur de toutes choses, pourquoi at-il fait de nous si peu de cas...
Page lvii - ... y fait voir qu'il avoit acquis cette perfection de prudence et de modération qui consiste à dire seulement ce qui est nécessaire et ce qui convient. C'est un ouvrage de beaucoup d'érudition , mais de cette érudition que l'on puise dans la plus belle antiquité : et au jugement de plusieurs critiques...
Page ix - dont l'univers entier est la scène , et qui embrasse tous les temps qui s'étoient écoulés depuis le commencement du monde jusqu'au siècle où il écrivoit. Que de traits, que de couleurs différentes ne falloit-il pas avoir...
Page 50 - Mercure de le conduire sur le mont Caucase , et de l'attacher à un rocher, où un aigle , né de Typhon et d'Echidne , devoit lui dévorer les entrailles pendant l'espace
Page 133 - Scorpion , abandonna son chariot , il a voulu nous marquer que l'événement dont il s'agit , étoit arrivé dans le mois où' le Soleil entre dans ce signe.
Page 49 - Soleil, y prit 1s feu sacré , qu'il porta sur la terre dans la tige d'une férule. Jupiter, outré de ce nouvel attentat , ordonna à Vulcain de former une femme qui fût douée de toutes sortes de perfections; ce qui la fit appeler Pandore. Les Dieux la comblèrent de présens, et l'en; oyèrent à Prométhée avec une boëtc remplie de tous les maux.

Bibliographic information