Œuvres de Gresset [ed. by A.A. Renouard].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 66 - La vie est un dépôt confié par le ciel; Oser en disposer, c'est être criminel.
Page 238 - Pour chasser ce nuage, et voir avec clarté Que l'homme n'est point fait pour la méchanceté, Consultez, écoutez pour juges, pour oracles, Les hommes rassemblés; voyez à nos spectacles, Quand on peint quelque trait de candeur, de bonté, Où brille en tout son jour la tendre humanité, Tous les cœurs sont remplis d'une volupté pure, Et c'est là qu'on entend le cri de la nature.
Page 141 - Je ne me pique pas d'avoir de la mémoire. Les rapports font toujours plus de mal que de bien : Et de tout le passé je ne sais jamais rien.
Page 244 - L'esprit qu'on veut avoir gâte celui qu'on a. De la joie et du cœur on perd l'heureux langage Pour l'absurde talent d'un triste persiflage.
Page 262 - Epuisent tous les traits qui sont dignes de vous; Ils partent de trop bas pour pouvoir nous atteindre. Vous êtes démasqué, vous n'êtes plus à craindre: Je ne demande pas d'autre éclaircissement, Vous n'en méritez point. Partez dès ce moment; Ne me voyez jamais. CLËOtf. La dignité s'en mêle ! Vous mettez de l'humeur à cette bagatelle! Sans nous en aimer moins nous nous quittons tous deux.
Page 177 - Vous connoissez aussi le motif qui m'inspire, Madame : ce n'est point du bien que je prétends, Et mon goût seul pour vous fait mes engagements. Des amants du commun j'ignore le langage, Et jamais la fadeur ne fut à mon usage; Mais je vous le redis tout naturellement, Votre genre d'esprit me plaît infiniment; Et je ne sais que vous avec qui j'aie envie De penser, de causer, et de passer ma vie; C'est un goût décidé.
Page 244 - L'ami de la maison ; si vous voulez le bien ; Allons trouver Géronte, et qu'il ne cache rien. Sa défiance ici tous deux nous déshonore : Je lui révélerai des choses qu'il ignore; Vous serez notre juge : allons , secondez-moi , Et soyons tous trois sûrs de notre bonne foi. CLÉON. Une explication! en faut-il quand on s'aime? Ma foi, laissez tomber tout cela de soi-même. Me mêler là-dedans!... ce n'est pas mon avis : Souvent un tiers se brouille avec les deux partis ; Et je crains...
Page 177 - Paris ! il m'ennuie à la mort, Et je ne vous fais pas un fort grand sacrifice En m'éloignant d'un monde à qui je rends justice; Tout ce qu'on est forcé d'y voir et d'endurer Passe bien l'agrément qu'on peut y rencontrer ; Trouver à chaque pas des gens insupportables , Des flatteurs , des valets , des plaisants détestables , Des jeunes gens d'un ton, d'une stupidité!... Des femmes d'un caprice, et d'une fausseté!...
Page 185 - Au reste affichez tout. Quelle erreur est la vôtre! Ce n'est qu'en se vantant de l'une qu'on a l'autre, Et l'honneur d'enlever l'amant qu'une autre a pris A nos gens du bel air met souvent tout leur prix.
Page 249 - Ou sans cesse essuyer des scènes de dépit, Des fureurs sans amour, de l'humeur sans esprit Un amour-propre affreux, quoique rien ne soutienne... LISETTE. Au fond je ne vois pas ce qui la rend si vaine.

Bibliographic information