Œuvres de Le Grand, comédien du roi, Volume 2

Front Cover
Par la Compagnie des libraires associés, 1770 - French drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 40 - FALiGNAC. Vous vous moquez. Vous vous aimez encore plus qu'il ne faut pour être mari et femme. FRONTIN. Madame de Falignac a raison. Vous ferez fort bien de vous marier. Vous vous connoissez l'un l'autre, et vous n'achèterez point chat en poche.
Page 33 - ... le secrétaire du roi , que diroient-ils , s'ils me voyoient pousser si avant dans la noblesse , eux qui savent si bien ce qu'en vaut l'aune? LISETTE. Ainsi, vous voyez que nous avons tous deux de grandes raisons pour cacher ce mariage. FRONTIN. Je vois... je vois qu'il en faut retrancher les trois quarts des cérémonies. LISETTE. Cependant il faut...
Page 34 - PHILAMINTE; LISETTE, en comtesse; FRONTIN, en financier. PHILAMINTE, le surprenant. Oui, monsieur Patin? LISETTE. Ah ciel!... FRONTIN. Madame... PHILAMINTE. Cela est heureux ; je ne rencontre par-tout que des infidèles : je veux me venger de l'inconstance de Valère, et je trouve en vous un autre perfide ; vous qui me juriez dans ce moment une ardeur éternelle! Cela est fort plaisant, en vérité. A qui me sacrifiez-vous encore? à une malheureuse suivante revêtue des habits de sa maîtresse....
Page 400 - LA COMTESSE, à part. Que veut-elle par là me faire entendre?... Mais je n'ai pas de curiosité de m'en éclaircir; j'ai bien une autre inquiétude depuis que le Chevalier nous a appris que ce coureur étoit le marquis de Floribel. Il m'aime me croyant soubrette, peut-être ne m'aimera-t-il plus quand il saura qui je suis. Jolicœur, madame m'a chargée de vous dire que vous ne partiriez point. LE MARQUIS.
Page 29 - Pour le savoir, il faut le demander; c'est ce que j'ai fait: et l'on m'a dit que vous étiez une veuve fort riche, fort qualifiée, mais encore plus libérale, et que... LISETTE. Ne parlons point de mes libéralités , on aurait de la peine à égaler les vôtres.
Page 373 - C'est une femme de chambre que j'ai arrêtée aujourd'hui: tu te plains toujours qu'il ya ici trop de besogne pour toi; je l'ai prise pour te soulager.
Page 36 - FRONTIN, à Lisette. Vraiment, il vous en faut, ma mie, des seigneurs faits au tour : ôtez-vous de devant mes yeux , impertinente , et allez dans un coin de cette salle rougir de votre effronterie. Madame , souffrez que je me jette à vos genoux.
Page 96 - NobleïTe, que par ce mariage , vous n'avez point de bien ; vous n'en attendez que du gain d'un Procès, qui, depuis deux ans, fe doit juger tous les jours, & qui, ieion les apparences, n'eft pas prêt de finir.
Page 11 - Cela est assez risible, mais je crois que vous n'en riez que du bout des dents. PHILAMINTE.. Point, j'en ris tout de bon ; nos amours étoient trop tristes, je me lassois de ce que Valère ne me donnoit aucun sujet de jalousie , et encore plus de rester si long-temps sans m'attirer des reproches de sa part, Depuis que nous nous aimons , nous n'avons presque point été brouillés. Cela est ennuyant , au moins. MADAME DE FAL i GNA C., Reaucoup.
Page 287 - Cela eft vrai. je n'y fongeois pas^ Parbleu ! il faut que je fois bien fou en effet de croire que cette Ombre m'ait pu faire du mal, parce que j'en reflens ! Ce n'eft que mon bâton, qui, par malheur, s'eft trouvé un corps, & des plus durs.

Bibliographic information