Œuvres dramatiques de N. Destouches: Le mari confident. Le trésor caché. Le dépôt. L'archi-menteur. Discours académiques: Discours pronouncé le 25 août 1723. Réponse de M. Fontenelle, au discours de M. Destouches. Réponse de M. Destouches à l'abbé de Saint-Cyr

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 508 - ... moins nécessaire à ses plaisirs. Toute votre conduite en Angleterre , où les intérêts de la France vous étoient confiés , a bien vengé l'honneur du génie poétique , qu'une opinion assez commune condamne à se renfermer dans la poésie.
Page 507 - ... qui ne cherche point à exciter bassement un rire immodéré dans une multitude grossière; mais qui élève cette multitude, presque malgré elle-même , à rire finement et avec esprit.
Page 508 - Les ouvrages dramatiques ont deux tribunaux à essuyer très-différens, quoique composés des mêmes juges, tous deux également redoutables; l'un, parce qu'il est trop tumultueux; l'autre, parce qu'il est trop tranquille ; et un ouvrage n'est pleinement assuré de sa gloire , que quand le tribunal tranquille a confirmé le jugement favorable du tumultueux.
Page 508 - ... des hommes et de leurs passions , plus d'art de combiner et de concilier des choses opposées , qu'un traité qui fera la destinée des Nations. Quelques gens de lettres sont incapables de ce qu'on appelle les affaires sérieuses ; j'en conviens : mais il y en a qui les fuient...
Page 507 - De-là vient que vos pièces se lisent, et cette louange si simple n'est pourtant pas fort commune. Il s'en faut bien que tout ce qu'on a applaudi au théâtre, on le puisse lire. Combien de pièces fardées par la représentation ont ébloui les yeux du spectateur, et, dépouillées de cette parure étrangère , n'ont pu soutenir ceux du lecteur! Les ouvrages dramatiques ont deux tribunaux à essuyer...
Page 505 - On sait assez que l'académie française'n'affecte point de remplacer un orateur par un orateur , .ni un poète par un poète ; il lui suffit que des talens succèdent à des talens, et que le même fonds de mérite subsiste dans la compagnie , quoique formée de différons assemblages.
Page 509 - Les lettres sont l'asyle d'une infinité de talens oisifs et abandonnés par la fortune ; ils ne font guères alors que parer , qu'embellir la société : mais on peut les obliger à la servir . plus utilement ; ces ornemens deviendront des appuis. C'est ainsi que...
Page 506 - ... être aussi le désespoir éternel des siècles suivans, il a été souvent honoré d'un aussi grand nombre d'acclamations , et a recueilli autant de larmes. On voit assez d'ouvrages , qui, ayant paru sur le théâtre avec quelque éclat , ne s'y maintiennent pas dans la suite des temps , et auxquels le public semble n'avoir fait d'abord un accueil favorable , qu'à condition qu'il ne tes reverroit plus.
Page 509 - Richelieu , notre fondateur : c'est ainsi qu'a pensé à votre sujet celui qui commençait à le remplacer à la France , et que la France et l'académie viennent de perdre. Venez parmi nous , Monsieur , libre des occupations politiques, et rendu à vos premiers goûts. Je suis en droit de vous dire , sans craindre aucun reproche de présomption, que notre commerce vous sera utile. Les plus grands hommes ont été ici , et n'en sont devenus que plus grands. L'académie a été en même temps une...
Page 505 - Campistron , illustre dans le genre dramatique; nous retrouvons en vous un auteur revêtu du même éclat. Tous deux vous avez joui de ces succès si flatteurs du théâtre , où la louange ne passe point lentement de bouche en bouche , mais sort impétueusement de toutes les bouches...

Bibliographic information