1812: La paix et la guerre

Front Cover
EDI8, Mar 1, 2012 - History - 410 pages
0 Reviews

Le kaléidoscope d'une année sans pareille. Une démarche très originale, par un historien impeccable doublé d'un subtil écrivain.


L'année 1812 s'inscrit au nombre de ces temps décisifs qui précipitent l'histoire. Pour l'Empire français, ce fut le commencement de la fin. Au faîte de sa puissance,
Napoléon régente le continent. En mai, à Dresde, presque toute l'Europe lui fait la cour. En décembre, tout est joué. Il vient de perdre la plus grande armée jamais réunie et doit regagner Paris pour faire face à un nouvel assaut. Mais 1812, ce n'est pas seulement l'incendie de Moscou et la Berezina.
C'est aussi la vie tranquille, loin de la guerre, pour des illustres – Beethoven, Chateaubriand, Hegel – et des millions d'inconnus. C'est encore l'éveil des peuples, des sentiments nationaux, en Pologne, en Espagne, en Allemagne, en Russie, en Italie... Les arts, les lettres, la philosophie se mêlent à la politique et donnent des chefs-d'oeuvre. 1812 est l'année de Goethe, de Géricault, de Goya, de Turner ou de Canova. L'auteur fait ainsi un tour d'Europe, où se confronte le génie des peuples, pour
le meilleur et pour le pire, pour la paix et pour la guerre.

Jean-Joël Brégeon, historien, a publié plusieurs ouvrages consacrés à la Révolution, à l'Empire et à la Restauration : Carrier et la Terreur nantaise, L'Egypte de Bonaparte, Kléber, Napoléon et la guerre d'Espagne, La Duchesse de Berry, Ecrire la Révolution française.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Jean-Joël Brégeon est historien. Il a publié plusieurs ouvrages consacrés à la Révolution, à l'Empire et à la Restauration : Carrier et la Terreur nantaise (1987), L'Égypte de Bonaparte (1998), Kléber (2002), Napoléon et la guerre d'Espagne (2006), La Duchesse de Berry (2009), Écrire la Révolution française (2011).

Bibliographic information