A French Grammar: To which is Prefixed, an Analysis Relating to that Subject

Front Cover
J. Archdeacon printer to the University, 1790 - French language - 112 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 106 - I have not met with in other writers. That form of government appears to me the most reasonable, which is most conformable to the equality that we find in human nature, provided it be consistent with public peace and tranquillity. This is what may properly be called liberty, which exempts one man from subjection to another, so far as the order and economy of government will permit.
Page 105 - About an age or two ago, this kind of wit was very much in vogue among our countrymen, who did not practise it,
Page 105 - folly to pretend to arm ourfelves againft the accidents of life, by heaping up treafures, which nothing can protect us againft, " " but the good providence of our heavenly Father.
Page 52 - Je m'en vais, tu t'en vas, il s'en va, nous nous en allons, vous vous en allez, ils s'en vont, IMPERFECT.
Page 14 - ... et les centaines (eg three hundred and twenty) n'est pas exprimé en français, (c) Plus et moins exige la préposition de devant un adjectif numéral : Plus de dix dollars. 4. Aux adjectifs numéraux on peut rattacher : (a) Les noms de nombre : Une moitié, une paire, une huitaine, une dizaine, une douzaine, une quinzaine, une vingtaine, une trentaine, une quarantaine, une cinquantaine, une soixantaine, une centaine, un millier, un million. (6) Les noms ou adjectifs qui indiquent une idée de...
Page 26 - Quintilien , non feulement qu'on puifle nous entendre , mais qu'on ne puiife pas ne pas nous entendre : la lumière , dans un écrit , doit être comme celle du foleil dans l'univers , laquelle ne demande point d'attention pour être vue , il ne faut qu'ouvrir les ieux. ( Le chevalier DE JAVCOURT. ) L...
Page 68 - Jà c'eft l'infolence : ici la pudicifé , là la débauche : ici la droiture , là la mauvaife foi : ici la piété, là le crime : ici la fermeté , là la fureur : ici l'honneur , là l'infamie : ici le devoir , là la paffion. D'une part font l'équité , la tempérance , la force , la prudence , toutes les vertus armées contre l'iniquité, contre la lubricité , contre la lâcheté , contre la témérité, contre tous les vices. Et pour tout dire enfin , l'abondance eft ici en guerre avec la...
Page 98 - La poëfie françaife profcrit ce heurtement de voyelles. Gardez qu'une voyelle , à courir trop hâtée , Ne foit d'une voyelle en fon chemin heurtée. Les Italiens ont été obligés de fe permettre cet achopement de fons qui détruifent l'harmonie naturelle , ces hiatus , ces bâillemens que les Latins étaient foigneux d'éviter.
Page 65 - O foupirs ! ô refpect! ô qu'il eft doux de plaindre Le fort d'un ennemi quand il n'eft plus à craindre 1 Ces beaux vers font un très-grand eflet , parce que la maxime eft courte, et qu'elle eft en fentiment.
Page 23 - ... à une guerre défenfive. Cela donna aux Romains la penfée de porter la guerre en Afrique : Scipion y defcendit. Les fuccès qu'il y eut obligèrent les Carthaginois à rappeller d'Italie Annibal $ qui pleura de douleur , en cédant aux Romains cette terre où il les avoit tant de fois vaincus. . Tout ce que peut faire un grand homme d'état & un grand capitaine, Annibal le fit pour fauver fa patrie...

Bibliographic information