A Conversational Grammar of the French Language: Being a Practical Guide to Obtain a Thorough Mastery of the Language So as to be Enabled to Write and Converse in a Very Short Time

Front Cover
J.C. Müller-Darier, 1876 - French language - 286 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 9 - ... arbres développent leurs feuilles, et commencent à laisser épanouir leurs fleurs; ils se dispersent dans toute l'étendue de nos campagnes : les uns. viennent habiter nos jardins; d'autres préfèrent les avenues et les bosquets ; plusieurs espèces s'enfoncent dans les grands bois, et quelques-unes se cachent au milieu des roseaux. Ainsi les fauvettes remplissent tous les lieux de la terre, et les animent par les mouvements et les accents de leur tendre gaieté.
Page 205 - D'apprendre les hauts faits des Romains ou des Parthes, Employait tout son art, toutes ses facultés, A joindre, à soutenir par les quatre côtés Un fragile château de cartes. Il n'en respirait pas d'attention, de peur. Tout à coup voici le lecteur Qui s'interrompt...
Page 218 - Je serai, I shall be. Tu seras, thou wilt be. Il sera, he will be. Nous serons, we shall be. Vous serez, you will be. Ils seront, they will be.
Page 133 - Si l'âme est immatérielle, elle peut survivre au corps ; et si elle lui survit , la Providence est justifiée. Quand je n'aurais d'autre preuve de l'immatérialité de l'âme que le triomphe du méchant et l'oppression du juste en ce monde , cela seul m'empêcherait d'en douter.
Page 252 - Fem. le mien la mienne les miens les miennes mine le tien la tienne les tiens les tiennes thine le sien la sienne les siens les siennes his, hers...
Page 204 - DE CARTES Un bon mari, sa femme et deux jolis enfants Coulaient en paix leurs jours dans le simple ermitage Où, paisibles comme eux, vécurent leurs parents.
Page 169 - Les meilleurs princes mêmes, pendant qu'ils ont une guerre à soutenir, sont contraints de faire le plus grand des maux, qui est de tolérer la licence, et de se servir des méchants.
Page 8 - ... prisons de glace, et la plupart des animaux terrestres confinés dans les cavernes, les antres et les terriers, tout nous présente les images de la langueur et de la dépopulation ; mais le retour des oiseaux au printemps est le premier signal et la douce annonce du réveil de la nature vivante, et les feuillages...
Page 9 - ... retour des oiseaux au printemps est le premier signal et la douce annonce du réveil de la nature vivante , et les feuillages renaissants , et les bocages revêtus de leur nouvelle parure , sembleraient moins frais et moins touchants sans les nouveaux hôtes qui viennent les animer. De ces hôtes des bois , les fauvettes sont les plus nombreuses comme les plus aimables ; vives , agiles , légères et sans cesse remuées , tous leurs mouvements ont l'air du sentiment , tous leurs accents le ton...
Page 8 - Le triste hiver, saison de mort, est le temps du sommeil, ou plutôt de la torpeur de la nature ; les insectes sans vie, les reptiles sans mouvement, les végétaux sans verdure et sans accroissement, tous les...

Bibliographic information