A la recherche des plantes oubliées: Eloge de la biodiversité

Front Cover
Calmann-Lévy, Feb 6, 2013 - Social Science - 240 pages
0 Reviews

Botaniste-explorateur ou Noé des plantes, voilà autant de manières de désigner Stefano Padulosi. Si de la roquette se trouve à votre table, alors qu’elle était quasi oubliée depuis l’Antiquité, c’est grâce à lui. Du Pérou au Yémen, de la Chine à la Libye, du Zimbabwe à la Slovaquie, il sillonne le monde entier à la recherche de légumes et de céréales méconnus ou en voie de disparition.

Mais ravir les papilles n’est pas son objectif principal. Le combat de Stefano Padulosi, c’est de sauvegarder la biodiversité menacée dans nos assiettes. Parce que la « Révolution verte », qui a vu dans les années 60 la mise au point de nouvelles variétés de céréales à haut rendement, notamment par la sélection génétique, a largement réduit la diversité de nos aliments. Nous ne consommons aujourd’hui que 25% des espèces végétales connues et 95 % de notre alimentation repose sur trois céréales : le blé, le riz et le maïs. En cette période de changement climatique, les conséquences sont dramatiques, car les cultures deviennent plus vulnérables aux maladies ou aux insectes. Un retour aux espèces négligées redécouvertes aux quatre coins du globe par Stephano Padulosi pourrait ainsi constituer notre nouvelle révolution verte.

Dans un récit qui mêle aventures scientifiques et vulgarisation, Stefano Padulosi raconte comment il place son travail au service d’une utopie : rendre le monde meilleur grâce à l’agriculture.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2013)

Stefano Padulosi est né en 1960 à Pompéi. Après avoir débuté sa carrière de chercheur en Afrique, il travaille aujourd’hui à l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome, où il dirige le laboratoire Biodiversity, spécialisé dans les espèces négligées et sousutilisées. Son livre a été écrit en collaboration avec Olivier Tosseri, journaliste à Rome.

Bibliographic information