Abécédaire, ou, rudiment d'archéologie

Cover
F. Le Blanc-Hardel, 1870 - 656 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 641 - ... elle se répand dans toutes les relations qu'il a contractées sur les différents points du territoire ; et nonseulement dans celles qu'il a contractées, mais aussi dans celles qu'il peut contracter ou seulement concevoir; elle embrasse non-seulement le présent , mais l'avenir ; l'homme vit sur mille points où il n'habite pas, dans mille moments qui ne sont pas encore, et si ce développement de sa vie lui est retranché, s'il est forcé de s'enfermer dans les étroites limites de son existence...
Seite 641 - ... plus, le sang ne circulait plus librement ni sûrement dans les veines : le mal éclatait tantôt sur un point, tantôt sur l'autre : une ville était pillée, un chemin rendu impraticable, un pont rompu ; telle ou telle communication cessait ; la culture des terres devenait impossible dans tel ou tel district : en un mot, l'harmonie organique, l'activité générale du corps social étaient chaque jour entravées, troublées ; chaque jour la dissolution et la paralysie faisaient quelque nouveau...
Seite 255 - Involontairement, ma pensée se porte vers les fameuses joutes oratoires de l'autel de Rome et d'Auguste, au confluent de la Saône et du Rhône...
Seite 644 - ... tout au plus des villes. Ces théâtres, ces cirques, ces aqueducs, ces voies que nous admirons encore, sont le durable symbole de la civilisation fondée par les Romains, la justification de leur conquête de la Gaule. Telle est la force de cette organisation, qu'alors même que la vie paraîtra s'en éloigner, alors que les Barbares sembleront près de la détruire, ils la subiront malgré eux.
Seite 639 - Des nations féroces et innombrables ont occupé toutes les Gaules. Tout ce qui se trouve entre les Alpes et les Pyrénées, entre l'Océan et le Rhin , est dévasté par le Quade , le Vandale , le Sarmate, l'Alain, le Gépide, l'Hérule, le Saxon, le Bourguignon , l'Allemand et le Pannonien luimême, qui, pour le malheur de la république, est devenu un ennemi.
Seite 640 - Bourguignons ne dépassait pas 60,000 hommes. Elle parcourait rapidement un territoire étroit, ravageait un district, attaquait une ville, et tantôt se retirait, emmenant son butin, tantôt s'établissait quelque part, soigneuse de ne pas se trop disperser.
Seite 337 - Cette ordonnance était la même dans tout le pourlour de l'édifice. « Le premier ordre est regardé comme Toscan, et le second comme appartenant au Dorique ; quoiqu'ils n'offrent pas les caractères distinctifs de ces deux ordres. « Ce qui frappe dans la décoration du monument , c'est le parti qu'on a tiré de la brique pour figurer les moulures et les saillies des entablements. Les chapiteaux des pilastres sont formés de briques, et cette opposition de la couleur rouge sur le gris de la pierre...
Seite 641 - ... diverses parties du territoire ; 2" toute sécurité, toute perspective d'avenir : elles brisaient les liens qui unissent entre eux les habitants d'un même pays, les moments d'une même vie; elles isolaient les hommes, et pour chaque homme, les journées. En beaucoup de lieux, pendant beaucoup d'années, l'aspect du pays put rester le même; mais l'organisation sociale était attaquée , les membres ne tenaient plus les uns aux...
Seite 640 - ... s'accomplissent et disparaissent. Des maisons sont brûlées, des champs dévastés, des récoltes enlevées, des hommes tués ou emmenés captifs : tout ce mal fait, au bout de quelques jours les flots se referment, le sillon s'efface , les souffrances individuelles sont oubliées ; la société rentre, en apparence du moins , dans son ancien état.
Seite xxxv - ... à un niveau plus bas que le sol environnant , soit pour éviter l'intempérie du climat , soit afin de ne donner aux murs qu'une élévation peu considérable (i).

Bibliografische Informationen