Abrégé chronologique de l'histoire de France, Volume 2

Front Cover
1688
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 648 - II s'écoula d'Italie en France quelques autres empoisonneurs qui y apportèrent le plus pernicieux venin des Manichéens : et ce fut ceux-là, à mon avis, qui infectèrent premièrement le diocèse d'Alby, à cause de quoi on nomma ces hérétiques Albigeois... Ces pays de Languedoc et de Gascogne étaient remplis d'une autre sorte de bêtes farouches, et qui aimaient le carnage. Ils ne s'en prenaient pas aux biens seulement, mais aux personnes et à la...
Page 513 - Levant & paflë la mer , prirent des befans , des lions , des léopards , des coquilles : les autres formèrent leurs Armoiries de la doublure de leurs manteaux félon qu'elle étoit échiquetée , vairée , papelonnée , mouchetée , diaprée , ondée , fafcée , palée , gyronaée » ftuelée , lozangée. Il y ç...
Page 793 - Maître , n'oublioit pas aulfi de remplir fes coffres , & de mettre dans fa famille beaucoup plus de Terres , de Charges & de Bénéfices , que n'en doit prendre un ferviteur fidèle & definterefl'é. Louïs X. dit le Hutin ou Mutin , ayant fnccedé à fon père Philippe IV. en i } 14. trouva la Cour fort brouillée par la hair.c de
Page 633 - Gentilshommes les prenoient le plus fouvent des Terres qu'ils pofledoient , les gens de Lettres du lieu de leur naillance.
Page 674 - Samedy de chaque femaine. Mais cette rigueur fut fort adoucie par les Indulgences ou relaxations des peines portées par les canons. Les Papes en donnoient libéralement à ceux qui...
Page 588 - réfoudre par les cvêcpes & les barons, qu'on t» prendroit la dixième partie de tous les biens »> meubles & immeubles de toutes perfonnes, » tant eccléfiaftiques que laïcs...
Page 599 - Abrégé , cauferent bien des maux à la France : mais le plus grand fut , que Philippe devint...
Page 621 - étoit à Caflelnaudary , en aiant à peine ramas,, fé , mille ou douze cens , s'alla jetter dans la „ Place j d'où faifant une furieufe fortie fur ce „ Roi , qui par mépris d'un fi petit nombre , „ s'étoit mis à table au commencement du Com...
Page 759 - II s avisa, dit-il, d'un vilain stratagème qui lui conserva la Sicile aux dépens de son honneur. Il envoya offrir à Charles de vuider ce grand différend par un combat de leurs personnes , assisté chacun de cent chevaliers d'élite. Celui-ci, plus brave qu'avisé, accepta le défi malgré le conseil et les défenses du pape. Le roi d'Anglelerre , Edouard l".
Page 773 - Alphonfe avoit légué ce Royaume, s'en fit nommer Roy par les Siciliens. Depuis ce temps là l'Ifle de Sicile eft demeurée à la Maifofi d'Arragôn , le Royaume de NAPL ES refta fous l'obéïlljnce de Charles.

Bibliographic information