Abregé de la philosophie de Gassendi, Volume 5

Front Cover
Anisson et Posuel, 1678
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 453 - ... s'épurant peut-elle pas de l'âme Nous donner quelque idée ? B. : « Que l'âme semble par conséquent être une espèce de feu très ténu, ou une espèce de petite flamme, qui tant qu'elle est en vigueur, ou qu'elle demeure allumée fait la vie de l'animal, lequel meurt lorsqu'elle s'éteint. « Qu'il n'ya aucune répugnance qu'il y ait du feu allumé au dedans du corps ; parce qu'y ayant diverses espèces de feu plus ou moins brûlantes, et échauffantes à prendre depuis les métaux fondus...
Page 387 - Chacune de ces cavitez a deux ouvertures qui font lunées vers la bafe du Cœur; à l'entrée de ces ouvertures il ya certaines peaux qui fervent comme de portes pour ouvrir & fermer- ces ouvertures j & qui font tellement- difpofées qu'elles ne peuvent s'oiwiir & fermer que d'un certain fens.
Page 302 - ... plantes, dans leurs rameaux et dans les rejetons qu'on a plantés, il se trouve une multitude de forces semblables à celles dont nous venons de parler, mais principalement encore à cause de cette direction de fibres d'où suivent certains effets tout à fait surprenante... Il semble que dans l'aimant et dans le fer il y ait une certaine force analogue au sentiment, à cause de l'attraction mutuelle de ces deux corps, laquelle n'est point dissemblable de celle qui est dans les animaux... L'aimant...
Page 521 - ... même chofe de leur côté ; & , en général , chaque partie de la femence forme la même partie dont elle émane. Delà il fuit que l'âme , qui eft dans la femence , ou cette efpèce de flamme dont j'ai parlé ci-devant, en tant qu'elle a auflî découlé de toutes les parties du corps , fait la manière dont il faut nourrir , animer , arranger & difpofer chacune des parties ; en forte qu'étant comme l'abrégé de toute l'âme, elle continue de faire dans la matière de la femence , qui eft...
Page 230 - On appelle airffi tourbillon une manière de colonne tournante de vent qui fe forme en l'air & qui defcend fur l'eau ou fur la terre. S'il tombe fur une forêt , il fait tourner, & arrache...
Page 540 - ... ombilicaux, pénètrent jufqu'au fœtus, » ceux qui viennent particulièrement de cette » partie du corps , que la mère, échauffée par » une forte imagination , a frotés , emportent » avec eux leur modification particulière , & » impriment l'image de la chofe defirée à la ,, partie correfpondante du fœtus (a) •,. Il eft certain que l'imagination échauffée a une grande...
Page 574 - Chyle tomber dans la cavité droite du cœur» Ce qui nous oblige de croire , en attendant qu'on trouve encore quelque autre cheTnin , que tout le Chyle parte des inte:ftins dans les veines laâées, de ces vei-.
Page 575 - Chyle fort des inteftins ; il fuffit de concevoir,conformement à la raifon , & à l'exptrience , que tout ce qui eft contenu dans les inteftins eft dans une continuelle fermentation , ou dans une...
Page 573 - Mais quoyque par là on ait levé la pins grande répugnance que l'on trouvoit dans l'Opinion des Anciens, la découverte que l'on a faite depuis quelque...
Page 323 - Auflî la cherchent-ils divcrfement dans divers Genres de Corps ; les uns, par exemple, entre les Minéraux, comme dans l'Antimoine ; les autres entre les Végétaux , comme...

Bibliographic information