Addiction générale

Front Cover
JC Lattès, Feb 9, 2011 - Literary Collections - 200 pages
« Nous vivons sous l’emprise du calcul permanent. Du poids idéal en passant par le taux de fer dans le sang, le quotient intellectuel, la surface de l’appartement, la haute résolution de l’écran, l’extension de mémoire, le forfait 12h illimité le week-end, jusqu’aux milliards d’euros du réchauffement climatique, tout ce que nous touchons se transforme en chiffres. Qu’un nuage de cendres traverse le ciel d’Europe, voilà que des centaines de calculateurs sont lancés. Partout les algorithmes se mettent à tourner pour calculer le manque à gagner des compagnies aériennes. Que cette activité se justifie par une raison économique ne doit pas cacher l’autre vérité, celle qui sort du champ calculable : la transformation instantanée d’un nuage en série de chiffres. Nous transformons le corps en poids, l’intelligence en performance, le passé en code génétique et nos angoisses d’avenir en polices d’assurance et en calcul de risques.
Voilà ce qu’on appelle à tort le réalisme, la référence obligatoire à des valeurs numériques, sans lesquelles nos perceptions comme nos pensées paraissent invalides. La raison dépend d’un résultat, la raison est devenue dépendante. »

Dans cet essai aussi inspiré que stimulant, Isabelle Sorente nous invite à retrouver le chemin de la raison, celui qui nous rapprocherait des autres et de notre humanité. Se mettre à la place d’autrui, éprouver la compassion, est notre seule arme.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2011)

Isabelle Sorente a publié plusieurs romans et essais remarqués dont L, Le cœur de l’ogre, ou Addiction générale. Avec 180 jours et La Faille qui ont reçu un très bel accueil critique, elle est devenue une des voix les plus fascinantes de la littérature française. Elle a une chronique sur France Inter et dans Philosophie Magazine. Elle signe ici son roman le plus envoutant, enquête sur nos souvenirs impensables, magiques, enfouis.

Bibliographic information