Affaire Elf, affaire d'État: Entretiens avec Éric Decouty

Front Cover
LE CHERCHE MIDI, Nov 8, 2012 - Political Science - 154 pages
0 Reviews

L'affaire Elf est devenue une affaire d'État. Et une affaire d'État n'est jamais l'affaire d'un seul homme. Pourtant un seul homme semble, depuis le début de l'instruction, en être la victime expiatoire, l'un de ses anciens présidents, Loïk le Floch-Prigent. Muré dans un silence qu'il jugeait de bon sens depuis sa mise en examen et ses six mois de détention provisoire, espérant que la justice ferait son travail d'investigation et qu'il ne serait plus le coupable désigné d'avance d'un système mis en place sous le général de Gaulle, Loïk le Floch-Prigent s'est décidé enfin à livrer ici – aux lecteurs, à la presse et à la justice - quelques vérités négligemment oubliées dans les tiroirs de l'instruction.

" La fête est finie ", déclare l'ancien PDG. " Les masques vont tomber ". Loïk Le Floch-Prigent veut sortir aujourd'hui la tête haute de la nasse où l'instruction l'a mis depuis le début de l'affaire en 1996, concentrant sur lui un dossier à charges où les intérêts politico-financiers sont le nerf de la guerre. Loïk Le Floch-Prigent a été manipulé, il le sait. En prison et durant les six années d'instruction, il a eu le temps d'y réfléchir.

Dans ce livre d'entretiens avec Éric Decouty, journaliste au Figaro, il dénoue les fils d'une toile de mygale tissés en réseaux puissants. L'auteur sait qu'avec ses révélations, il prend des risques et met sa vie en danger. Mais il est des vérités qu'il est décidé à ne pas emporter dans sa tombe.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Loïk Le Floch-Prigent, né le 21 septembre 1943 à Brest (Finistère) en France, est un ingénieur et un dirigeant d'entreprises français. Son ascension à la tête d'entreprises publiques a été favorisée, dans un premier temps, par les fonctions qu'il a occupées au cabinet du ministre de l'industrie et son entregent dans le monde politique. Il fut notamment PDG de l'entreprise pétrolière Elf entre juillet 1989 et 1993, puis président de la SNCF de décembre 1995 à juillet 1996, date de sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Elf. Il est le neveu du poète breton Maodez Glanndour et l'oncle de l'écrivain et journaliste, Erwan Chartier.

Bibliographic information