Annales des maladies de la peau et de la syphilis, Volume 1

Front Cover
Chez Labé, 1844
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 117 - Ce fait présente un assez grand intérêt , tant sous le rapport de la science que sous celui de la pratique. C'est à ma connaissance le premier cas bien authentique de végétation syphilitique développée sur la conjonctive. On parle bien, dans les traités classiques, d'excroissances sur la cornée ou autour de cette membrane, mais la description que l'on en fait n'a aucun rapport avec celle que l'on vient de lire.
Page 119 - Dansl'enfance, variole dont ilporteencore quelques cicatrices; pasd'autres maladies. A vingt ans, maladie d'environ trente jours , caractérisée par des accès de frisson avec tremblement général suivi de chaleur , revenant d'abord tous les jours , puis à des intervalles de plus en plus longs jusqu'à leur disparition qui eut lieu sans aucun traitement. Le cours de cette maladie fut marqué par une jaunisse générale s'étendant aux sclérotiques , et la convalescence par un œdème des jambes...
Page 75 - Que cela tienne à ce que le cancer du pénis est le plus souvent causé par une irritation accidentelle , ainsi que nous l'avons dit, ou à toute autre cause , il est certain qu'il paraît être plus bénin que celui de la plupart...
Page 206 - ... la précédente, celle qu'il faut préférer. Dans les deux ou trois jours qui suivent le début de l'orchite, la tumeur ne forme qu'une masse homogène d'une dureté à peu près égale partout ; le scrotum du côté malade est tendu, luisant, adhérent aux parties sous-jacentes, et d'une rougeur dont le maximum d'intensité est à la face externe du testicule affecté, d'où elle se prolonge en mourant jusque sur le testicule sain. A cette époque, on ne peut pas constater le siège précis...
Page 139 - La seule chose à laquelle il faille avoir égard , c'est le degré de compression : il faut qu'il soit aussi grand que possible , sans toutefois qu'il empêche le malade d'uriner, ce qui le forcerait à défaire le pansement. La compression sera continuée aussi longtemps que possible après la cessation des douleurs , pour éviter les récidives.
Page 139 - ... en commençant par le gland ; on l'applique plus exactement encore en prenant une foule de petites bandelettes, dont chacune n'entoure qu'une fois l'organe et dont les deux extrémités s'entrecroisent sur l'urètre pour la solidité du pansement. La seule chose à laquelle il faille...
Page 116 - Il ya cinq ans, à ton arrivée en Bourgogne, il contracta une gale qui fut traitée par les bains sulfureux et se dissipa après une quinzaine de jours. Il n'a jamais été sujet à des douleurs rhumatismales, non plus qu'aucun membre de sa famille. Il ya deux ans, il contracta une blennorrhagie urélhrale qui dura trois mois, et disparut sans autre traitement que la tisane ordinaire ; elle fut peu douloureuse, mais l'écoulement, pendant ]a première moitié de sa durée, fut assez abondant.
Page 48 - L'ulcère s'établit, des temps humides le firent fort empirer ; il s'accompagnait de douleurs vagues et de tous les dérangements qui dépendent de la faiblesse des organes digestifs. Il résista à tous les remèdes. La chaleur qui survint en procura la guérison en peu de temps. >. Un homme de cinquante ans, sujet aux hémorrhoïdes, les avait vues successivement disparaître. C'est dans ce moment que l'inoculation eut lieu. L'ulcère prit toute l'apparence vénérienne; il ne se guérit que par...
Page 154 - Le 8, la tumeur a sensiblement diminué de volume; elle paraît plus molle et comme fluctuante ; elle est toujours à peu près aussi douloureuse à la pression, mais elle l'est moins spontanément; une selle a été provoquée hier par le lavement; elle a déterminé des douleurs vives dans la tumeur. Cette nuit, le malade a pu expulser quelques gouttes d'urine...
Page 335 - ... dans leur nature ainsi que dans leurs effets, et le gonflement du testicule dans le premier cas n'est que sympathique. « Quand le virus vénérien détermine une maladie du testicule, il est probable qu'il y affecte l'élément fibreux , par exemple , la tunique albuginée ; de là il s'étend dans les prolongements fibreux intérieurs, mais non dans la partie tubuleuse.

Bibliographic information