Annales dramatiques: ou, Dictionnaire général des théâtres ...

Portada
Hénée, chez Babault, 1811
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 527 - Je le suis , ma Psyché, de toute la nature. Les rayons du soleil vous baisent trop souvent; Vos cheveux souffrent trop les caresses du vent ; Dès qu'il les flatte , j'en murmure : L'air même que vous respirez Avec trop de plaisir passe pa'r votre bouche; Votre habit de trop près vous touche ; Et , sitôt que vous soupirez , Je ne sais quoi , qui m'effarouche , Craint, parmi vos soupirs, des soupirs égarés.
Página 325 - Dans un fauteuil doré, Phèdre, tremblante et blême, Dit des vers où d'abord personne n'entend rien. Sa nourrice lui fait un sermon fort chrétien, Contre l'affreux dessein d'attenter sur soi-même.
Página 460 - Monsieur, lui dis-je, nous approuvions, vous et moi, toutes les sottises qui viennent d'être critiquées si finement, et avec tant de bon sens ; mais croyez-moi, pour me servir de ce que saint Rémi dit à Clovis, il nous faudra brûler ce que nous avons adoré et adorer ce que nous avons brûlé.
Página 426 - Allez, honneurs, plaisirs, qui me livrez la guerre : Toute votre félicité, Sujette à l'instabilité, En moins de rien tombe par terre; Et comme elle a l'éclat du verre, Elle en a la fragilité.
Página 326 - Dans un palais doré, Damon jaloux et blême Fait des vers où jamais personne n'entend rien. Il n'est ni Courtisan, ni Guerrier, ni Chrétien; Et souvent pour rimer, il s'enferme lui-même. La Muse, par malheur le hait autant qu'il l'aime, II a d'un franc Poète et l'air et le maintien.
Página 484 - Mon Henri Quatre et ma Zaïre, Et mon Américaine Alzire, Ne m'ont valu jamais un seul regard du roi ; J'avais mille ennemis avec très-peu de gloire : Les honneurs et les biens pleuvent enfin sur moi , Pour une farce de la Foire.
Página 327 - Damon, pour l'intérêt de cette sœur qu'il aime, Doit de ces scélérats châtier le maintien; Car il serait blâmé de tous les gens de bien. S'il ne punissait pas leur insolence extrême. Ce fut une furie, aux crins plus noirs que blonds, Qui leur pressa, du pus de ses affreux tetons, Ce sonnet qu'en secret leur cabale idolâtre.
Página 54 - Sorbin, après quelques moments de fermeté, se résout à abdiquer comme Timagène, mais craignant qu'on ne fasse violence à Silvia et à Mme Sorbin sous un autre gouvernement, ils prennent le parti, avant que d'abdiquer, de faire une nouvelle loi qui ordonne qu'on ne pourra procéder contre les femmes que par la voie des prières et des remontrances. Un philosophe est associé aux deux gouverneurs, pour leur servir de conseil. Ce philosophe, qui s'appelle Hermocrate, leur reproche la faiblesse...
Página 218 - Enfin la passion pour ce genre de spectacle vint au point que, dès les premières années du règne de Tibère , le sénat fut obligé de faire un règlement pour défendre aux sénateurs de fréquenter les écoles des pantomimes, et aux chevaliers Romains de leur faire cortège dans les rues.
Página 326 - Que, malgré sa froideur, Hippolyte idolâtre. Il meurt enfin, traîné par ses coursiers ingrats, Et Phèdre, après avoir pris de la Mort aux Rats, Vient, en se confessant, mourir sur le théâtre.

Información bibliográfica