Another Correspondance officielle de la cour de Rome avec les agens de Buonaparte

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 329 - Eglise, malgré l'invitation du Chapitre, « Nous ne rappelons pas qu'il est inouï dans les annales ecclésiastiques, qu'un prêtre nommé à un évêché quelconque ait été engagé, par les vœux du chapitre, à prendre le gouvernement du diocèse, avant d'avoir reçu l'institution canonique. Nous n'examinons pas, — et personne ne sait mieux que vous, ce qu'il en est, — si le vicaire capitulaire...
Page 191 - C'est pourquoi, de l'avis de nos vénérables frères les cardinaux de la sainte Eglise romaine , nous dérogeons à tout consentement des archevêques et des évêques légitimes, des chapitres, et des différentes églises et de tous autres ordinaires.
Page 39 - L'Eglise gallicane rentre dans toute l'intégrité de sa doctrine... Ses lumières, sa piété continueront de conserver en France la religion catholique , que l'Empereur mettra toujours sa gloire à faire respecter et défendre. Le second objet de la note de Son Emmenée M. le Cardinal Caprara est de demander ses passe-ports comme ambassadeur.
Page 281 - ... maux dont l'Église est accablée évitera-t-il la main de Dieu? Oui , le Seigneur n'exceptera personne, et il ne respectera la grandeur de qui que ce soit, parce qu'il a fait les grands comme les petits; mais les plus grands sont menacés des plus grands supplices.
Page 292 - Quibus omnibus et singulis, etiamsi pro illorum sufficienti derogatione de illis eorumque totis tenoribus specialis, specifica, expressa, et individua, ac de verbo ad verbum, non autem per clausulas generales idem importantes, mentio, seu...
Page 177 - Continuez, nos chers fils et nos vénérables frères, et, déployant toujours la même force et la même constance, demeurez fermes et inébranlables en travaillant de plus en plus à l'œuvre du Seigneur ; sachant que votre travail ne sera pas sans récompense en...
Page 161 - Église, la mère commune de tous les royaumes, dans la suite ne fût dépendante d'aucun royaume dans le temporel, et que le siège où tous les fidèles doivent garder l'unité, à la fin fût mis au-dessus des partialités que les divers intérêts et les jalousies d'État pourraient causer, jeta les fondements de ce grand dessein par Pépin et par Charlemagne.
Page 220 - Considérant , enfin , que tout ce que nous avons proposé pour concilier la sûreté de nos armées, la tranquillité et le bien-être de nos peuples, la dignité et l'intégrité de notre Empire avec les prétentions temporelles des Souverains Pontifes , ayant été proposé en vain , Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. I.
Page 225 - Nous nous couvririons tous d'opprobre à la face de l'Eglise si nous consentions à tirer notre subsistance des mains de l'usurpateur de ses biens. Nous nous abandonnons à la Providence et à la piété des fidèles, content de terminer ainsi dans la médiocrité la carrière douloureuse de nos pénibles jours. Nous adorons avec une parfaite humilité...
Page 183 - Cardinal soussigné, defaire sur-le-champ, avec la plus vive énergie , ses réclamations auprès de Votre Excellence, contre des mesures aussi violentes que dignes de blâme et de demander en son nom la liberté de tous les individus arrêtés. Et si ces justes plaintes ne sont pas écoutées favorablement, selon. l'usage, et ne peuvent obtenir aux Espagnols persécutés , cette liberté et cette paix que tout étranger a toujours trouvée dans la capitale du monde catholique ; l'Europe reconnaîtra...

Bibliographic information