ptie. L'histoire des Cavares et du passage d'Annibal par le département de Vaucluse

Front Cover
Xhrouet, 1808 - Cavares
1 Review
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

خاص بحزام حنبعل

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 235 - Vienne (2) faisant ses labours » au lever du soleil, eut sa charrue accrochée par une » grosse pierre, dont l'ébranlement rendit quelque son ; » il employa le reste de la journée à l'enlever, et en » étant enfin venu à bout, il trouva dessous un grand » bouclier d'argent, de vingt -sept pouces de diamètre .» et du poids de quarante-trois inarcs , d'une ciselure
Page viii - Hiiioire ancienne des Saliens, nation ligurienne ou celtique, et des Saliens prêtres de Mars : précédée par l'histoire des Liguriens, et des mémoires sur l'origine de l'académie celtique, 1803.
Page 120 - légère les plus petits. Les plus grands étaient » au dessus , et les plus petits au dessous ; afin » que ceux-là soutenant la violence du cours » de l'eau, ceux-ci en eussent moins à souf
Page 138 - ... levium armis, petiit, ut Afri in Hispania, Hispani in Africa, melior procul ab domo futurus uterque miles, velut mutuis pigneribus obligati stipendia facerent.
Page 134 - Il fut bien récom« pensé du secours qu'il avait donné au vainqueur. On « fournit à son armée des vivres et des munitions en « abondance. On renouvela ses armes, qui étaient vieilles « et usées. La plupart de ses soldats furent vêtus, chaus« ses, et mis en état de franchir plus aisément les Alpes.
Page 276 - ... tous les peuples qui composaient alors la province romaine , en donnant à ce nom toute son étendue, et par conséquent ceux qui en fesaient partie à la droite du Rhône , ou dans ce qui a depuis composé le Languedoc. 3».
Page 182 - Galliae fluminum difficillimus transitu est; nam, cum aquae vim vehat ingentem, non tarnen navium patiens est, quia nullis coercitus ripis, pluribus simul neque iisdem alveis fluens, nova semper vada novosque gurgites' — et ob eadem pediti quoque incerta via est — , ad hoc saxa glareosa volvens nihil stabile nee tutum ingredienti praebet.
Page 124 - Le matin, sur le bruit que la flotte des Romains était arrivée à l'embouchure du Rhône, il détacha cinq cents chevaux numides pour reconnaître où étaient les ennemis, combien Ils étaient , et ce qu'ils faisaient. Puis, après avoir donné ses ordres pour le passage des éléphans, il assembla son armée, fit approcher Magile, petit roi qui l'était venu trouver des environs du Pô, et fit expliquer aux soldats par un interprète les résolutions que les Gaulois avaient prises , toutes...
Page 453 - Il mesura l'année par le cours du Soleil, et les mois par celui de la Lune; et il désigna le commencement et la fin des saisons. Les peuples, qui ne savaient pas encore combien le mouvement des astres est égal et constant, étonnés de la justesse de ses prédictions, crurent qu'il était d'une nature plus qu'humaine, et après sa mort ils lui décernèrent les honneurs divins.
Page 126 - ... lendemain matin, et congédia l'assemblée. Sur ces entrefaites arrivent les Numides qui avaient été envoyés à la découverte. La plupart avaient été tués, le reste mis en fuite. A peine sortis du camp, ils étaient tombés dans la marche des coureurs romains, envoyés aussi par Publius pour reconnaître les ennemis, et ces deux corps s'étaient battus avec tant d'opiniâtreté, qu'il périt d'une part environ cent quarante chevaux ta nt romains que gaulois, et de l'autre plus de deux...

Bibliographic information