Apocalypse : menace imminente ?: Les Sectes en ébullition

Front Cover
Calmann-Lévy, Aug 29, 2012 - Social Science - 350 pages
0 Reviews

.Les sectes ont annoncé l’apocalypse pour le 21 décembre 2012. Pour preuve, elles utilisent le calendrier Hotzkin des Mayas. Voilà leur dernier filon pour faire de nouvelles recrues et engranger des bénéfices. Et ça marche, surtout à l’heure d’internet !

L’enquête internationale réalisée par le plus grand spécialiste de la lutte antisectes en France révèle l’ampleur inégalée du phénomène « 2012 ». Ses conclusions ne peuvent que nous inciter à la plus extrême vigilance. Qui ne se souvient, en effet, des « tueries-suicides » des sectes apocalyptiques du Temple du Peuple en 1978 en Guyana (923 morts) des Davidiens en 1993 à Waco (Texas – 82 morts) ou de l’ordre du Temple Solaire en 1994-1995 (74 morts) ? Autre constat alarmant : les mystificateurs, messies autoproclamés, guérisseurs ou prétendus humanitaires, enregistrent des avancées à chaque fois que notre monde est violemment secoué par toutes ces crises financières, climatiques, religieuses ou morales... Dans les cas les plus extrêmes, le fondamentalisme religieux à visage sectaire profitant du désarroi de jeunes individus en perte de repères arme leur bras pour, au nom de Dieu, faire des victimes innocentes.

Enfin, fortes de soutiens occultes ou affichés, les sectes infiltrent les institutions, noyautent les lieux de pouvoirs, dénigrent sur la scène internationale la politique volontariste menée par la France contre l’obscurantisme. Certaines d’entre elles s’activent en coulisses pour mettre en oeuvre la « propagande noire » contre tous ceux, à l’instar de l’auteur, qui s’aviseraient de se dresser sur leur route.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2012)

Georges Fenech, réélu député de la 11e circonscription du Rhône lors des législatives du 17 juin 2012 fut juge d’instruction du procès lyonnais de l’Église de Scientologie, puis, président de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes et les mineurs, et responsable de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Il nous livre ici un témoignage inédit à valeur de document et d’ouvrage de référence.

Bibliographic information