Apologie pour les grands hommes soupçonnez de magie

Front Cover
Chez J. F. Bernard, 1712 - Learning and scholarship - 470 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - que notre » esprit rampe bien plus facilement qu'il ne s'essore, et » que, pour le délivrer de toutes ces chimères, il le faut » émanciper, le mettre en pleine et entière possession de » son bien, et lui faire exercer son office qui est de croire » et respecter l'histoire ecclésiastique, raisonner sur la » naturelle, et toujours douter de la civile.
Page 446 - Virgile mio une mouche d'airain fur l'une des portes de la ville de Naples, & que, durant huit ans qu'elle y demeura attachée, jamais mouche n'entra dans cette ville, pas même dans le réfectoire des moines; ce qui leur rendit fâ mémoire plus chère peut-être quêtes vers. » Le même Gervais dit que le même...
Page 49 - ... compris sous le mot de magie, jusqu'à ce que l'on ait découvert les divers ressorts et moyens qu'ils pratiquent pour venir à bout de ces opérations extraordinaires...
Page 390 - Naudé écrit par exemple au sujet d'Albert le Grand dans son Apologie pour les grands hommes soupçonnés de magie: "... telles choses se peuvent faire par le moyen de cette partie de la Magie naturelle qui dépend des Mathématiques." Il conclut: "... il est bien plus à propos d'interpréter de cette façon tout ce que l'on a dit de cette Androïde, que de prostituer la renommée d'Albert le Grand."14 Les merveilles s'expliquent par les mathématiques. Faut-il rappeler à ce propos le credo de...
Page 330 - ... quelque fois dans les charges les plus honorables, & doué d'une éloquence fi prompte & perfuafive, qu'il peut être à bon droit comparé à ces anciens Orateurs, qui dominoient fur les Etats populaires & Démocratiques, ne plus ne moins que les vents font fur la mer, les...
Page 355 - ... l'introduit pour un grand magicien, en toutes ses comédies, et que le bruit commun est que luy et son frère de religion Thomas Bungey travaillèrent sept ans à forger cette teste pour sçavoir d'elle s'il n'y auroit pas quelque moyen d'enfermer toute l'Angleterre d'un gros mur de rampart, sur quoy elle leur donna une reponce, laquelle toutesfois ils ne peurent bien entendre ; parce que ne la croyans recevoir si-tost, ils s'estoient occupez (1) Naudé, op.
Page 19 - APOLOGIE. vne créature parfaitte &accomplic, femblable à fon Créateur , la pièce la plus hardie de toute la Nature, qu'elle a voulu combler de fes grâces & enrichir des plus belles...
Page 454 - Oufle 139 trouvoit qu'une en toute l'année , dans la grande boucherie de la Ville de Tolède en Efpagne.
Page 465 - ce siècle est le plus propre à polir et aiguiser le jugement, que n'ont été tous les autres ensemble, à cause des changements notables qu'il nous a fait voir, par la découverte d'un nouveau monde, les troubles survenus en la Religion, l'instauration des Lettres, la décadence des sectes et vieilles opinions et l'invention de tant d'ouvrages et artifices»184.
Page 230 - Pour les grands hommes. h 2 7 dit au 9. du même Traité , que le péché ne peut venir que de la matière en laquelle...

Bibliographic information