Arlequiniana; ou, Les bons mots, les histoires plaisantes & agréables recueillies des conversations d'Arlequin

Front Cover
Florentin & Pierre De Laulne; et Michel Brunet, 1708 - Harlequin (Fictitious character). - 211 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 141 - Benferade preffa fi fort & fit tant de bruit, qu'on fut obligé de le laifler entrer. Il courut fe jetter à genoux au chevet du lit de fon Eminence ; & après lui avoir demandé mille fois pardon de fon effronterie, il lui dit ce qu'il venoit d'apprendre. Il le remercia avec une ardeur inexplicable de l'honneur qu'il lui avoit fait de fe comparer à lui pour la réputation qu'il avoit pour la...
Page 111 - Sur mes pieds chancelans fe foutenoit à peine , Et tout ce que je pus , rempli d'un tel effroi , Ce fut de me cacher , retenant mon haleine , Derrière un arbre épais que je vis près de moi.
Page 98 - C'est un titre si beau que celui de galeux Qu'il est craint de toute la terre. On voit même qu'en Angleterre, Les fils aînés des rois s'en tiennent glorieux : On les nomme Princes de Galles ', Et tu peux te vanter, comme eux, De prérogatives royales. De plus, la gale, de tout temps. Fut un symbole de sagesse, Un proverbe de vieilles gens, Déjà tout usé de vieillesse, En prouve fort bien la noblesse : Tout ainsi...
Page 142 - Si après lui avoir deH 4 rnaomandé mille pardons de fon terie, il lui dit ce qu'il venoit d'apprendre , &? le remercia avec une ardeur inexplicable de l'honneur qu'il lui avoit fait de fe comparer à lui pour la réputation qu'il avoit dans la Poèfie.
Page 111 - Derriere un arbre épais que je vis près de moi. De-là je l'obfervai d'un œil plein de furprife, Je la vis près de l'eau fur fes genoux affile. La cruelle aiguifant cette terrible faux, Par qui toute vie eft tranchée, Agitoit avec bruit la mafle de fes os.
Page 121 - Gafcon l'ifoit en compagnie une Lettre que fon pere lui avoit écrite, où il lui mandoit qu'on le vouloit mettre à la taille , & que cela l'incommoderoit beaucoup , n'aiant que deux cens livres de rente , cecte fomme.
Page 4 - Santeuil , pour mettre au bas du butte d'Arlequin qui devoit décorer l'avan:-Scene de la Comédie Italienne. Sachant que le Poète ne vouloit pas fe donner la peine d'en faire pour tout le monde , il imagina ce moyen pour en obtenir. Il s'habilla de fon habit de Théâtre, avec fa fangle...
Page 40 - Grifet fuivre eu tout le confeil, Voir de mille perclus le funefte appareil, • Se trouver avec eux compagnon de mifere. Si-tôt qu'on a dîné ne...
Page 95 - On vint m'apprendre l'autre jour Une nouvelle assez fatale. On dit que le printemps dont le charmant retour Produit en tous lieux de l'amour, N'a produit chez toi que la gale Et que contre ce vilain tour Ta colère était sans égale. Il est vrai qu'aussi, tout d'abord, Je sentis un peu de colère; Mais en rêvant sur cette affaire Je reconnus que j'avais tort, Et, si j'avais un choix à faire, J'aimerais, mais de beaucoup, mieux Devenir galeux qu'amoureux1. Car l'amour...
Page 98 - Tout ainfi que trop gratter cuit, Tout de même trop parler nuit. Tu connois bien par ce langage, Que la gale rend l'homme fage ; Qu'elle...

Bibliographic information