Asgard - tome 2 - Le Serpent-Monde

Front Cover
Dargaud - Comics & Graphic Novels - 56 pages
0 Reviews
Avec Le Serpent–Monde, second tome d'Asgard, Dorison et Meyer signent la fin de leur épopée au pays des Vikings, entre dieux cruels et monstres terrifiants... Emmenés par Asgard, le skraëling surnommé « Pied-de-Fer »,, ils étaient cinq du Fjördland partis chasser le monstrueux Krökken. Ce second épisode s'ouvre alors qu'ils viennent de livrer leur premier combat. Ils ne sont plus que trois, trois survivants sans drak qui découvrent, incrédules, que le monstre sanguinaire n'est pas mort. La lutte doit continuer, malgré l'ombre glaçante de l'hiver qui approche... Le Serpent-Monde est le dernier volet d'Asgard, une bande dessinée d'aventures, et l'histoire d'un homme hors du commun et de sa lutte contre les Dieux...

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

About the author (2012)

Dorison, Xavier Scénariste Né le 08/10/1972 en FRANCE Après trois ans en école de commerce (au cours desquelles il monte le Festival BD des Grandes Ecoles), Xavier Dorison travaille chez Barclays Corp. Il consacre ses loisirs à l'écriture du Troisième Testament, de Prophet et de Sanctuaire. ''Le Troisième Testament'' est publié par Glénat. Succès. Les deux autres par Les Humanoïdes Associés, ''Prophet'' avec Mathieu Lauffray, ''Sanctuaire'' avec Christophe Bec. Ses modèles ? Stephen King, Michael Crichton ou Jean Van Hamme. Récemment, Xavier Dorison a créé la société Script Company, filiale de la maison de jeu vidéo Dark Works, notamment spécialisée dans l'écriture de scénario. Série(s) réalisée(s) Brigades du Tigre (Les) Prophet Sanctuaire Troisième testament (Le) W.E.S.T

Quand on voit le jour à Paris et que le démon de la BD hante vos rêves d'enfant, que faire ? A Paris, pas d'école pour parfaire un apprentissage à la BD ; il y a Angoulême, bien sûr, mais on entend parler de l'Institut Saint-Luc, à Liège. 1990 : Ralph Meyer débarque à Liège. Il commence la tournée des éditeurs, sans grand succès. Comme il a confiance en son dessin, il se dit qu'il le marierait bien avec un excellent scénario. Et c'est la rencontre avec Tome. Il en sortira "Berceuse assassine". "Entre-temps, Bruno Gazzotti avait quitté Bruxelles pour Liège. Nous avons sympathisé, grâce à Tome. Très vite est née l'idée de fonder un atelier réunissant ces grands solitaires que sont les dessinateurs de BD." Leurs styles s'accordent-ils vraiment ? "C'est ça qui est passionnant ! Gazzotti est plutôt du genre humoristique, tandis que mon truc, c'est le réalisme. Nous étions faits pour nous compléter ! Nous avons pu nous entraider, tantôt sur "Soda", tantôt sur "Berceuse assassine"". Tome partage avec tous les grands scénaristes un trait qui ne trompe pas : il fournit ses pages au compte-gouttes. On imagine ce que peuvent faire des dessinateurs dans un atelier tandis qu'ils attendent le scénariste : s'adonner aux joies du Pictionary, affiner le carénage d'avions en papier, réinventer le sourire de la Joconde, etc. "Bruno a eu l'idée des "Lendemains sans Nuage". Nous nous sommes lancés dans des histoires courtes pour nous rendre compte, très tôt, que ça ne serait pas mal de les relier entre elles. Il nous fallait un scénariste : nous connaissions Fabien Vehlmann par "Green Manor". On s'est dit que nous avions trouvé l'homme de la situation !" Ce même Vehlmann a écrit le scénario d'une histoire de science-fiction que Ralph Meyer met en images : "IAN" (Dargaud).

Bibliographic information