Avoir un idéal, est-ce bien raisonnable ?

Front Cover
Flammarion - Social Science - 200 pages
0 Reviews
Faut-il avoir un idéal pour être heureux ? Pour répondre à cette question, n’hésitons pas à affronter nos ambivalences. D’un côté, nous envions ceux qui vivent pour leur idéal et n’ont crainte de proclamer qu’ils ont trouvé un sens à l’existence ; de l’autre, nous sommes assez soulagés de voir que notre propre vie n’est pas envahie par cet encombrant compagnon. Et pour cause : la notion d’idéal suppose un engagement total qui a de quoi intimider. Et nous ne pouvons oublier non plus qu’en son nom ont prospéré les pires totalitarismes du XXe siècle... Pourtant, l’idéal est décisif pour la vie psychique. Il vient du plus profond de notre nature, il nous pousse à nous dépasser et, plus encore que l’émotion ou la capacité de communiquer, il signe notre humanité. D’où vient alors qu’il puisse être si destructeur ? Est-ce un bon ange ou un démon ?C’est à visiter cette notion controversée sur les plans psychologique et philosophique que s’attache ce livre, mais aussi à proposer pour aujourd’hui une autre manière d’être idéaliste, moins toxique, plus sage que par le passé. À l’issue de cette exploration, il se pourrait bien que nous soyons mieux à même de réconcilier en nous ces deux frères ennemis que sont l’aspiration à l’idéal et la nécessaire implication dans la réalité. Michel Lacroix, agrégé de philosophie, est maître de conférences des universités. Collaborateur régulier de Psychologies magazine, il est l’auteur, chez Flammarion, du Culte de l’émotion et du Courage réinventé.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Bibliographic information