Bibliothèque raisonnée des ouvrages des savans de l'Europe, Volume 20

Front Cover
Wetsteins and Smith., 1738 - Bibliography
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 324 - Cupidon, et qu'il eut vu l'autre, qu'on ne montrât l'ancien que le dernier, afin que les connoisseurs pussent juger en les voyant, de combien, en ces sortes d'ouvrages, les anciens l'emportent sur les modernes. De Mantoue on se rendit à La Mirandole, où L'Artuisie, connu depuis dans les guerres civiles, commandoit une garnison de Français.
Page 338 - Nerva fon Succeffeur les fit revenir , quoiqu'il ait été un des plus fages Empereurs. Quelquefois le peuple luimême , fatigué des fuites funeftes • qu'entraînoient après elles les cabales des Pantomimes , demanda leur expulfion avec autant d'empreffement , qu'il demandoit leur retour en d'autres tems.
Page 312 - C'eft donc l'Afie , qui a été comme le berceau de l'Arcritecture; c'eft-là qu'elle a pris naiffance, qu'elle s'eft beaucoup perfectionnée , & d'où enfuite elle s'eft répandue dans les autres parties de l'univers. Babylone & Ninive , les plus Vaftes &. les plus magnifiques villes , dont il foit parlé dans l'Hiftoire , furent l'ouvrage de Nemrod , l'arrière petit-hls de Noë,& le plus ancien des conquérans.Je crois bien, dit M.
Page 324 - Grèce à l'envi fit autrefois à fa louange , étoit encore fouillé de la terre d'où il avoit été tiré. Alors toute la compagnie comparant l'un avec l'autre , eut honte d'avoir jugé fi avantageufement du premier, & convint que l'ancien paroiffoit animé , & le nouveau un bloc de marbre fans expreffion.
Page 337 - L'extrême paflîon, que le Peuple avoit pour leurs repréfentations , donnoit lieu de tramer des Cabales ,. pour faire applaudir l'un plutôt que l'autre • & ces cabales devenoient des fadtions.
Page 337 - ... est plus vivement affectée d'un langage qui est tout en action. Enfin la passion pour ce genre de spectacle vint au point que, dès les premières années du règne de Tibère , le sénat fut obligé de faire un règlement pour défendre aux sénateurs de fréquenter les écoles des pantomimes, et aux chevaliers Romains de leur faire cortège dans les rues. « L'art des pantomimes, dit avec raison l'abbé...
Page 312 - Enfuite l'Architecture a travaillé à l'ornement & à la décoration des édifices , & a appelle pour cela d'autres Arts à fon fecours. Enfin font venues la pompe , la grandeur , la magnificence , fort louables en plufieurs occafions , mais dont le luxe a bientôt fait un étrange abus.
Page 277 - Dieu existait avant qu'il y eût des corps., mais non avant qu'il y eût de la matière, l'idée de la matière ne demandant point l'existence actuelle des corps.
Page 323 - Camille étoit si semblable à son père par sa sagesse, par ses inclinations, par son visage et sa taille , qu'il sembloit que le fils fût le père même. Entre autres raretés qu'Isabelle d'Est, grand'mère des dues de Mantoue , princesse d'un excellent esprit , avoit rangées avec soin et avec ordre dans un cabinet magnifique , on fit voir à de Thou une chose digne d'admiration : c'étoit un Cupidon endormi , fait d'un riche marbre de Spezzia, par Michel-Ange Buonarotti, cet homme célèbre...
Page 331 - C'étoit a un mérite pour les plus grands hommes de s'y diftinguer , & une forte de honte pour eux d'être obligés d'avouer fur ce point leur ignorance. Nul héros n'a plus illuftré la...

Bibliographic information