Bibliothèque universelle et revue suisse

Cover
Marc Auguste Pictet, Charles Pictet de Rochemont, Frédéric Guillaume baron Maurice
Bureaux de la Bibliothèque universelle, 1890

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 418 - Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme celui-là qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage et raison, Vivre entre ses parents le reste de son âge...
Seite 180 - Robespierre, frappé de cette réponse comme d'un coup d'électricité, casse son assiette de sa fourchette : Cet imbécile d'Hébert! ce n'est pas assez qu'elle soit réellement une Messaline, il faut qu'il en fasse encore une Agrippine, et qu'il lui fournisse à son dernier moment ce triomphe d'intérêt puWfcM 1 Nous laissons subsister ces infâmes paroles, parce qu'elles n'accusent que la fureur des bourreaux.
Seite 525 - ... dire tout ce qu'on pense. On se trompe : avec ce caractère on passera presque toujours pour méchant. Aussi, quand on me dit que quelqu'un est méchant, je n'en crois rien pour l'ordinaire; et cela me donne plutôt bonne opinion de son esprit, de l'énergie et de la vérité de son caractère, que mauvaise opinion de son cœur.
Seite 92 - ... L'INSTITUT D'YVERDON : PREMIÈRE PÉRIODE (1805-1 810). 239 Stapfer répondit le 20 août en ces termes : Je vous dois comme Suisse et ami de Peslnlozzi des remerciements particuliers pour le suffrage et l'appui que vous voulez bien accorder à sa méthode. La France aujourd'hui est le seul pays qui n'ait pas encore tâché de se l'approprier, et l'exemple d'un homme aussi distingué que vous par ses lumières et son mérite aidera puissamment à l'y faire adopter enfin. Je suis aussi affligé...
Seite 71 - ... c'est plutôt le débordement d'une nature énergique, qui verse dans le mal toutes les forces dues à la culture du bien ; c'est l'amour effréné, immense, chaotique, élevé jusqu'à la hauteur d'une contre-religion, d'une religion satanique.
Seite 514 - Le mérite de Boileau n'est plus à la mode ; il est tout à fait suranné. Justesse, précision, exactitude, goût, régularité : nous faisons en général fort peu de cas de tout cela. Ce ne sont que des minuties. Il n'est question aujourd'hui que de force, de philosophie, de chaleur, de grandes vues, de sentiment ; et voilà précisément ce qu'on ne trouve point dans Boileau. Vaut-il la peine d'être lu ? Il n'ya pas jusqu'au plus petit mirmidon de notre littérature qui ne se croie très supérieur...
Seite 71 - Il semble parfois, en écoutant cette musique ardente et despotique, qu'on retrouve peintes sur le fond des ténèbres déchiré par la rêverie les vertigineuses conceptions de l'opium.
Seite 290 - Quarante meurtriers, chéris de Robespierre, Vont s'élever sur nos autels. Beaux-arts, qui faites vivre et la toile et la pierre, Hâtez-vous, rendez immortels Le grand...
Seite 342 - C'est ainsi que je me rappelle avoir vu deux fois la vie de Faust représentée par quelques-uns de ces artistes vagabonds, non pas d'après des ouvrages modernes, mais probablement d'après des fragments d'anciens drames disparus depuis longtemps. Je vis jouer la première de ces pièces, il ya vingt-cinq ans, sur les tréteaux d'un petit théâtre du Hamburger-Berg, faubourg qui sépare Hambourg d'Altona.
Seite 92 - Kant continuent à régner en Allemagne, et on en fait chaque jour des applications et plus heureuses et plus fécondes à toutes les sciences qui sont susceptibles d'être traitées philosophiquement. La méthode de Pestalozzi , en particulier, occupe les esprits et les plumes. On peut dès à présent former une bibliothèque des écrits qu'elle a fait naître. Leurs auteurs n'en sont pas tous également partisans, mais tous conviennent qu'elle a donné une secousse salutaire aux vieilles routines....

Bibliografische Informationen