Biographie universelle des musiciens et bibliographie génèrale de la musique, Volume 5

Front Cover
Firmin-Didot, 1863 - Music
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 370 - En vain par sa grimace un bouffon odieux ' A table nous fait rire et divertit nos yeux : Ses bons mots ont besoin de farine et de plâtre. Prenez-le tête à tête, ôtez-lui son théâtre; Ce n'est plus qu'un cœur bas, un coquin ténébreux; Son visage essuyé n'a plus rien que d'affreux.
Page 391 - Musick's monument; or, A remembrancer of the best practical musick, both divine, and civil, that has ever been known, to have been in the world.
Page 243 - L'Art de décrier ce qu'on n'entend pas, ou le Médecin musicien, exposition de la mauvaise foi d'un extrait du Journal de Paris; Bruxelles, Foppens, 1706, in-12, dirigé contre Andry, docteur en médecine de la faculté de Paris, qui avait attaqué sa Comparaison.
Page 405 - ... pour titre : Découverte des anciens vernis italiens employés pour les instruments à cordes et à archet. Paris, imprimerie de Ch.
Page 243 - Rouen en 1647, et mourut dans la même ville le 10 novembre 1710. Admirateur enthousiaste de la musique de Lully, il fut vivement blessé de la préférence que l'abbé Raguenet avait donnée à celle des compositeurs italiens, dans son Parallèle des Italiens et des Français en ce qui concerne la musique, publié en...
Page 210 - Avec de tels moyens d'exécution Lassus sentit se développer la puissance de son génie : ses plus grandes compositions , au nombre desquelles on remarque ses Psaumes de la pénitence et ses Magnificat, sont de cette belle époque de sa vie (1560 à 1575). La plus grande distinction s'attacha à son nom et à tout ce qui venait de sa plume. Bien que contemporain de Palestrina...
Page 478 - France, ou des principes d'après lesquels les compositions lyri -dramatiques doivent être jugées; des révolutions successives de l'art en France, de ses progrès et de sa décadence; des compositeurs qui ont travaillé pour nus spectacles lyriques, et de leurs productions restées au théâtre; Paris, Denlu, 1813, in-8°.
Page 286 - Conservatoire de musique , au conseiller d'Étal chargé de la direction et de la surveillance de l'instruction publique; en réponse à la partie d'un prétendu Recueil de pièces, imprimé soidisant au nom du Conservatoire, et aux calomnies dirigées contre le citoyen Lesueur par le citoyen Sarrelte, directeur de cet établissement, et autres, ses adItêrens , etc., Paris, vendémiaire an xi (1802).
Page 173 - Belin, íii-í" de 16 pages. Dans ce morceau curieux, Lamarck attribue les phénomènes du son non à la vibration de l'air et des corps sonores, mais à l'existence d'un fluide éthéré, très-subtil, et d'une grande rareté. C'est à ce même fluide qu'il attribue les phénomènes de la chaleur.
Page 6 - Frcdegonde, et tous ont lin effet particulier résultant de cette originalité de dispositions. Tantôt il n'a pour orchestre que la basse avec le clavecin et des instruments à cordes pincées; ou bien, c'est simplement le quatuor; d'autres fois, des hautbois seuls accompagnent la voix, ou c'est une flûte douce et des violes. Gerber cite un air...

Bibliographic information