Blake & Mortimer - tome 15 - L'Étrange rendez-vous

Front Cover
États-Unis, octobre 1777, une petite troupe de soldats britanniques en déroute erre à travers les épaisses forêts des monts Adirondacks. Traqués par les troupes américaines et les Indiens Oneidas, ils ont à leur tête le major Macquarrie, gentilhomme écossais sans fortune. Le soir, ils trouvent refuge dans une clairière isolée. Durant la nuit, une lumière irréelle envahit la forêt. Le major Lachlan Macquarrie, cherchant la source de ce phénomène étrange, découvre trois rayons de couleur vive tombant du ciel. Il s'approche et disparaît dans un éclair en même temps que les rayons mystérieux. 177 ans plus tard, le corps du major est retrouvé dans l'État du Colorado. Il semble être mort par asphyxie quelques minutes auparavant. Il a sur lui des lunettes noires d'une matière inconnue sur terre ainsi qu'un message parlant de plutonium, de peupliers et d'un mystérieux roi jaune. Blake et Mortimer, dont Macquarrie est le lointain aïeul, vont alors se rendre aux États-Unis, où ils découvriront l'une des plus effroyables machinations auxquelles ils auront été confrontés. Poursuivis par des hommes en noir armés d'étranges rayons verts, luttant contre des soldats venus d'un passé qu'ils croyaient disparu, nos deux héros pourront-ils sauver la terre d'une destruction programmée ? Lorsque deux auteurs majeurs au sommet de leur art transcendent le mythe, le résultat ressemble à nos rêves d'enfant les plus fous.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
10
Section 2
11
Section 3
29
Section 4
30
Section 5
46
Section 6
48
Section 7
51

About the author (2010)

Benoit, Ted (Benoit, Thierry) Scénariste Dessinateur Né le 25/07/1947 en FRANCE Passioné de cinéma noir, de l'Amérique d'Edward Hooper et de ligne claire piégée, Ted Benoit est un acteur discret et maniaque. Il était le seul à pouvoir dessiner un album de Blake et Mortimer sans être servile tout en restant humble. Né en 1947, Thierry Benoit, dit Ted, suit les cours de l'Institut des Hautes Etudes Cinématographiques. Il squatte les cinémathèques pour dévorer les films noirs américains des années 40-50. Jusqu'en 1971, il sera assistant-réalisateur à la télévision. Lorsque "Actuel" accueille ses premiers récits en bandes dessinées, Robert Crum est son maître à dessiner. Après quelques années de collaboration avec la presse underground ("Géranomymo"), Ted Benoit rejoint, en 1975, "L'Echo des Savanes" que vient de créer Nikita Mandryka. Cette première période de sa carrière culmine dans Hôpital, un album au dessin expressionniste. D'une froideur carcérale, ce récit gagne le prix du scénario au Salon d'Angoulême en 1979. Son style mue radicalement lorsqu'il découvre Joost Swarte ("Art Moderne"), le dessinateur hollandais qui vient de remettre la Ligne Claire hergéenne à l'honneur. L'Hommage à Swarte est évident dans les planches de Bingo Bongo que publie alors "Métal Hurlant". Lorsque, en 1981, il réunit des courtes histoires - peu Ligne Claire - parues dans "Libération" et "Métal Hurlant", il choisit un titre en forme de manifeste : Vers la Ligne Claire. Sous une forme mal dégrossie, Ray Banana, son personnage emblématique, est déjà présent. Ted Benoit s'approprie les signes extérieurs de l'esthétique d'Hergé pour se livrer à un joyeux travail de distanciation. En 1980, (A suivre) accueuille La Berceuse électrique. Avec son physique de Clark Gable, Ray Banana est confronté à une étrange secte. Tout au long des 80 planches, Ted Benoit construit un univers hétéroclite et surréaliste. Futur proche et passé récent se mélangent dans une ville qui doit beaucoup Hollywood. Ted Benoit commet un crime de lèse-ligne claire en utilisant des trames grises et des ombres portées noires. Les enfants d'Hergé doivent parfois savoir se montrer irrespectueux. Dans la foulée de cet album mythique (1982) paraît Histoires vraies, un recueil d'histoires (scénario : Chéraqui) également publiées dans (A Suivre). En 1984, grand retour de Ray Banana avec Cité Lumière. Nouveauté et hommage-clin d'oeil, ce second récit est mis en couleurs par les Studios Hergé. Quoi de plus normal pour une histoire se déroulant, comme l'Alph'Art, dans le milieu de la peinture. L'album paraîtra en 1986 Le temps d'un album, Ted Benoit abandonne le dessin et écrit le scénario de L'Homme de nulle part pour Pierre Nedja. Ce récit révèle la vie de Thelma Ritter, la femme de ménage de Ray Banana. prépublié dans (A Suivre) le récit paraîtra en album en 1989 (Casterman). Dessinateur trop méticuleux pour être productif en matière de bande dessinée, Ted Benoit se consacre régulièrement à sa seconde "carrière" : l'illustration. La publicité et la presse en ont fait un de leurs artistes favoris. La peau du léopard (1985) recueille ses meilleurs travaux. Il ne faut pas non plus oublier les affiches et les portfolios qui lui permettent d'espérimenter de nouvelles techniques et des sujets inédits. Série(s) réalisée(s) (AUT) Benoit, Ted Bingo Bongo Blake et Mortimer (Editions Blake et Mortimer) Blake et Mortimer (France Loisirs) Histoires vraies Hopital Mémoires de Thelma Ritter (Les) Oeuf du mystère (L') Passage vers l'oubli Playback Ray Banana Vers la ligne claire

A priori, rien ne destinait Jean Van Hamme à devenir le scénariste le plus lu de la bande dessinée franco-belge actuelle. Rien si ce n'est une indéfectible envie de raconter des histoires ! À tel point qu'il abandonne une brillante carrière d'ingénieur commercial, au sein de diverses multinationales. Avant cela, en 1968, Jean Van Hamme avait toutefois réussi à ramener l'un des maîtres de la BD, Paul Cuvelier, à sa table à dessin en signant pour lui différents scénarios. Une expérience concluante, qui l'entraîne à multiplier les collaborations avec les plus grands dans les années qui suivent. Au fil des ans, Van Hamme signe un nombre incroyable de séries, qui deviendront autant de succès retentissants. Il est capable de passer du folklore nordique de « Thorgal » à l'espionnage moderne de « XIII » ou « Largo Winch », ou de reprendre avec brio un monument tel que Blake et Mortimer. Très éclectique, il creuse pourtant certaines thématiques au sein d'une oeuvre des plus denses : ainsi, ses héros le sont souvent malgré eux (Thorgal, Histoires sans héros), accrochés par un univers hostile (Thorgal, Largo Winch, Rani) ou une quête d'identité (XIII, Western) persistante. Si, aujourd'hui, il entend se consacrer davantage au roman, au théâtre et à la télévision, Jean Van Hamme reste une pierre angulaire du 9e art. En attestent ses multiples prix et autres décorations officielles, et son activité de président du Centre Belge de la Bande Dessinée.

Bibliographic information