Blake & Mortimer - tome 21 - Le serment des cinq lords

Front Cover
Dargaud - Comics & Graphic Novels - 64 pages
0 Reviews
Cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer conduit nos deux héros à Oxford. L'Ashmolean Museum et sa célèbre collection archéologique est le théâtre de vols inexpliqués auxquels sont liés une série de meurtres tout aussi mystérieux. Tels les héros d'Agatha Christie, Blake et Mortimer mènent l'enquête. Yves Sente et André Juillard nous offrent une aventure dans la plus pure tradition des romans policiers britanniques.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Chapitre
3
Chapitre
4
Chapitre
5
Chapitre
6
Chapitre
7
Chapitre
8
Chapitre
9
Chapitre
10
Chapitre
26
Chapitre
27
Chapitre
28
Chapitre
29
Chapitre
30
Chapitre
31
Chapitre
32
Chapitre
33

Chapitre
11
Chapitre
12
Chapitre
13
Chapitre
14
Chapitre
15
Chapitre
16
Chapitre
17
Chapitre
18
Chapitre
19
Chapitre
20
Chapitre
21
Chapitre
22
Chapitre
23
Chapitre
24
Chapitre
25
Chapitre
34
Chapitre
35
Chapitre
36
Chapitre
37
Chapitre
38
Chapitre
39
Chapitre
40
Chapitre
41
Chapitre
42
Chapitre
43
Chapitre
44
Chapitre
45
Chapitre
46
Chapitre
47
Copyright

About the author (2012)

Sente, Yves Scénariste Né le 17/01/1964 en BELGIQUE Yves Sente, le scénario bien charpenté. Yves Sente naît le 17 janvier 1964 à Uccle (Bruxelles). Après avoir reçu son diplôme d'humanités (l'équivalent du bac français) latin-sciences en 1982, il traverse l'Atlantique pour s'inscrire à l'American High School d'Arlington Heights (Chicago). En 1986, il passe sa candidature de droit (Facultés universitaires St Louis - Bruxelles) avant d'enclencher sur une licence en Affaires publiques et internationales (Université catholique de Louvain-la-Neuve). Cet intérêt pour la géopolitique nourrira indiscutablement ses scénarios pour "Blake et Mortimer". De 1986 à 1989, il publie des cartoons dans "Wall Street Journal Europe", et des BD dans le magazine bruxelloios "Bravo Uccle". Bien avant lui, d'autres éditeurs et scénaristes de la BD se sont offert ce genre de détours graphico-créatifs : Goscinny, Charlier... Si Sente ignore encore qu'il sera éditeur, il nourrit le rêve qu'il pourra, un jour, devenir raconteur d'histoires. Le 1er février 1991, Yves Sente devient rédacteur en chef des journaux publiés par les Editions du Lombard (Hello Bd, Kuifje...). L'année suivante, il entre au comité de direction de la maison fondée par Raymond Leblanc. Malgré le sabordage de la presse BD "made in Lombard", 1993 est une belle année : il devient directeur éditorial. Le titre est ronflant, mais le challenge ardu. Tout est à refaire, dans une maison sur le déclin. Sente entame une politique de développement de collections destinées à clarifier et à étoffer l'offre du Lombard, aussi bien auprès du public que des auteurs. Les collections "Signé" (1994), "Troisième Vague Lombard" (1999), "Troisième degré Lombard" (2001) et "Polyptyque" (2003) sont autant de jalons d'une renaissance. En novembre 1997, Sente décide de passer de l'autre côté du miroir. Pour faire réaliser des tests à des assistants pour Ted Benoit, il rédige une planche-test "à la Blake et Mortimer". Fin avril 1998, il écrit le synopsis de "La Machination Voronov". Celui-ci est envoyé, de manière anonyme, à Didier Christmann, alors directeur éditorial de "Blake & Mortimer". L'enthousiasme de celui-ci oblige le scénariste fantôme à se dévoiler. En compagnie d'André Juillard, il formera la seconde équipe de l'après-Jacobs. Les Sarcophoges du 6ème continent paraît en novembre 2003. Yves Sente travaille actuellement sur des scénarios destinés à Rosinski et à Boucq. Ces deux albums paraîtront, en 2004, aux Editions Dargaud Benelux. Car, Sente préfère ne pas cumuler les rôles sous le toit du Lombard... Série(s) réalisée(s) Blake et Mortimer (Editions Blake et Mortimer) Blake et Mortimer (France Loisirs) Vengeance du Comte Skarbek (La)

André Juillard naît à Paris, le 9 juin 1948. Très rapidement, la passion du dessin est au rendez-vous. Enfant, il dévore l'hebdomadaire Tintin. La lecture des Hergé, Jacobs, Martin et Bob De Moor de la haute époque font de lui un spécialiste, encore inconscient, de la ligne claire. Le manuel d'histoire de la classe de sixième sera sa seconde grande influence, spécialement les pages consacrées à l'Antiquité. Il ne le sait pas encore, mais sa passion pour la ligne claire, l'Histoire et les histoires feront de lui un auteur moderne n'oubliant jamais de tirer les leçons du passé. Après avoir passé son bac en 1967, il s'inscrit aux Arts Décoratifs de Paris, où il rencontre Martin Veyron et Jean-Claude Denis. En 1974, il fait ses débuts dans Formule 1, avec un western scénarisé par Claude Verrien. Ce dernier lui écrit Les Aventures chevaleresques de Bohémond de Saint-Gilles. Les amateurs éclairés devinent déjà un grand espoir de la bande dessinée réaliste. En 1978, il dessine Les Cathares dans Djinn avant d'entamer une collaboration fructueuse avec Patrick Cothias en publiant Masquerouge dans Pif Gadget. En 1982, avec le même scénariste, il publie les premières pages des Sept Vies de l'Épervier qui le font entrer directement dans la section « classiques de la BD contemporaine ». Comme Jacques Martin le fit en son temps avec Alix, Juillard crée un nouveau pan de BD historique réaliste. Une véritable école s'en inspire, quelques talents, beaucoup d'ersatz. Lui, humble, continue son chemin. Comme tous les grands dessinateurs, il se sent des ailes pour, de temps à autre, écrire le récit qu'il mettra ensuite en images. D'autant que, parfois, il éprouve le besoin d'échapper à l'Histoire, sa maîtresse favorite. Pour (À SUIVRE), il publie l'intimiste Cahier bleu qui lui vaudra, en janvier 1995, le Prix du meilleur album au Festival d'Angoulême. L'année suivante, il recevra le Grand Prix du même festival. Le premier cycle des Sept vies de l'Épervier s'est achevé après sept albums aux éditions Glénat. La belle Arianne de Troil manque autant à ses créateurs qu'au public. Nécessité fait loi : elle reviendra au sein de la série Plume-aux-vents chez Dargaud. Si le premier cycle se déroule en France, la suite (4 volumes) met en scène une Amérique qui aurait pu être française. En 2014, « Quinze ans après », nouvel album des aventures de l'Épervier, débute un troisième et nouveau cycle de la série. L'ombre de Blake et Mortimer se rapproche progressivement de Juillard. À la fin des années quatre-vingt, les éditions Blake et Mortimer le contactent pour réaliser le second tome des Trois Formules du professeur Sato. Mais il ne se sent pas encore prêt à relever un tel défi. Cependant, en 1998, il crée chez Dargaud, avec son vieux complice Didier Convard, la collection Le dernier chapitre, contant la dernière aventure des plus célèbres héros de l'âge d'or de la bande dessinée. Un opus sera bien évidemment réservé à Philip Mortimer et Francis Blake. L'heure de vérité vient quand, en 2000, il dessine, sur un scénario d'Yves Sente, La Machination Voronov. En 2003, la même équipe publie le premier tome du diptyque Les Sarcophages du 6e continent, suivi un an plus tard du tome deux. Juillard poursuit sa lancée en réalisant dans la même collection Le sanctuaire du Gondwana. En dehors de sa participation à la série Blake et Mortimer, il travaille avec de nombreux grands scénaristes comme Pierre Christin (Léna), ou encore Yann (Mezek). En tant qu'illustrateur, il se distingue notamment aux éditions Beaulet et également chez Daniel Maghen, qui publie une autobiographie par images, Entracte. Ses talents sont célébrés lors du festival BDFIL de Lausanne en 2008, où il est l'invité d'honneur. Une exposition « Destins-Dessins » est d'ailleurs consacrée à son oeuvre.

Bibliographic information