Bouquinistes et bouquineurs: Physiologie des quais de Paris du Pont Royal au Pont Sully

Front Cover
Librairies-imprimeries réunies, 1893 - Booksellers and bookselling - 318 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 47 - Hérault, conseiller d'Etat, lieutenant général de police, de tenir la main à l'exécution de la présente ordonnance qui sera lue, publiée et affichée partout où besoin sera et notamment aux portes, avenues et environs desdits spectacles.
Page 54 - J'entrais avec cet air vif, ardent et fou que j'avais ; et je lui disais : Mademoiselle, les Contes de La Fontaine, un Pétrone, s'il vous plaît. — Monsieur, les voilà; ne vous faut-il point d'autres livres? — Pardonnez-moi, mademoiselle; mais.... — Dites toujours. — La Religieuse en chemise. — Fi donc! monsieur; est-ce qu'on a , est-ce qu'on lit ces vilenies-là? — Ah ! ah ! ce sont des vilenies, mademoiselle ; moi, je n'en savais rien....
Page 34 - Combien, pour quelques mois, ont vu fleurir leur livre, Dont les vers en paquet se vendent à la livre ! Vous pourrez voir, un temps, vos écrits estimés Courir de main en main par la ville semés; Puis de là, tout poudreux, ignorés sur la terre, Suivre chez l'épicier Neuf-Germain et La Serre; Ou, de trente feuillets réduits peut-être à neuf, Parer, demi-rongés, les rebords du Pont-Neuf.
Page 54 - Mademoiselle, les Contes de La Fontaine, un Pétrone, s'il vous plaît. — Monsieur, les voilà; ne vous faut-il point d'autres livres? — Pardonnez-moi, mademoiselle; mais... — Dites toujours. — La Religieuse en chemise. — Fi donc! monsieur; est-ce qu'on a, est-ce qu'on lit ces vilenies-là ? — Ah ! ah ! ce sont des vilenies, mademoiselle; moi, je n'en savais rien...
Page 41 - Cria-t-il , tu me vois accablé de douleur ; Si jamais des marchands tu fus le protecteur, Sois aujourd'hui sensible au coup qui me désole. Mercure gravement prend alors la parole : Je sais quelle est ta perte , et j'en ai du regret ; Mais du sort ennemi c'est l'injuste décret ; Ces chefs-d'œuvre...
Page 40 - C'est là que s'arrêtant, d'une guerrière audace Damon aux plus hardis fait déserter la place. La déesse l'anime en ce pressant besoin, Guide ses coups, les pousse et de près et de loin. Tel assailli des chiens, lassé, mis hors d'haleine, Est un fier sanglier acculé contre un chêne, Qui rappelant sa force en ce dernier combat, A grands coups de défense atteint, déchire, abat. Ainsi combat Damon, quand la foule imprudente Renverse en se poussant la boutique savante. Deux cents volumes neufs,...
Page 41 - Il descend pour calmer l'excès de son ennui , Et d'un vol suspendu plane au-dessus de lui. Le marchand l'aperçoit : Favorable Mercure , Équitable témoin de ma triste aventure, Cria-t-il, tu me vois accablé de douleur; Si jamais des marchands tu fus le protecteur, Sois aujourd'hui sensible au coup qui me désole.
Page 71 - Considérant que les marchands-étalagistes établis sur la voie publique tiennent souvent en exposition des ouvrages, livres ou objets d'art quelconques, plus ou moins dangereux ou contraires aux lois ; Considérant que les étalages ne peuvent s'établir que d'après une autorisation expresse délivrée par nous, et que les marchands qui se servent de cette autorisation comme d'un moyen de corrompre les mœurs ou l'opinion publique, abusent du bienfait de l'autorité qui resterait responsable du...
Page 183 - Tel bijou, qui n'était chez Boulard qu'un bouquin, Aujourd'hui par mes soins, vêtu de maroquin, Triomphe au premier rang dans ma petite église. Pauci sed electi, telle est notre devise; Mais ces amis de choix, pendant plus de vingt ans, Ont flotté sur les quais...
Page 48 - Ces pauvres gens, chaque matin, Sur l'espoir d'un petit butin, Avecque toute leur famille : Garçons, apprentis, femme et fille, Chargeant leur col et plein leurs bras D'un scientifique fatras, Venaient dresser un étalage Qui rendait plus beau le passage, Au grand bien de tout reposant, Et honneur dudit exposant, Qui, tous les jours dessus ses hanches, Excepté fêtes et dimanches, Temps de vacance à tout trafic...

Bibliographic information