Bulletin

Front Cover
Secretariat de l'Institut catholique., 1918 - Theology
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Livrés, au mépris de toute justice et par un odieux abus de la force, à la domination de l'étranger, nous avons un dernier devoir à remplir.
Page 3 - Mais s'il ya eu un accident, tu donneras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.
Page 8 - Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui vous...
Page 29 - ... douleur, la pensée suprême que nous trouvons au fond de nos cœurs est une pensée de reconnaissance pour ceux qui, pendant six mois, n'ont pas cessé de nous défendre et d'inaltérable attachement à la patrie dont nous sommes violemment arrachés.
Page 160 - Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toutes ses forces, et le prochain comme lui-même, où y aura-t-il encore place pour le péché.
Page 7 - Père qui est aux cieux, n'est pas qu'aucun de ces petits périsse. 15 Si ton frère a péché contre toi, va et reprends-le entre toi et lui seul ; s'il l'écoulé, tu auras gagné ton frère.
Page 9 - Tu ne haïras point ton frère dans ton cœur, mais tu reprendras ton prochain, afin de ne pas te charger d'un péché à cause de lui. Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis Yahiveh.
Page 5 - Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons de feu sur sa tête s.
Page 154 - ... et dans la première enfance, d'une si nombreuse et si belle postérité. Parmi des adversités si longues, si redoublées, si intimement poignantes, sa fermeté, c'est trop peu dire, son immutabilité demeura tout entière ; même visage, même maintien, même accueil, pas le moindre changement dans son extérieur; mêmes occupations, mêmes voyages, mêmes délassements, le même cours d'années et de journées, sans qu'il fût possible de remarquer en lui la plus légère altération. Ce...
Page 7 - Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le :; coucher du soleil; car c'est sa seule couverture, le vêtement dont il s'enveloppe k corps : sur quoi coucherait-il?

Bibliographic information