Bulletin de la Société d'horticulture de Cherbourg

Front Cover
La Société, 1845 - Horticulture
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 44 - Dans toute la nature, dit-il, la température de la nuit est plus basse que celle du jour et par là une des causes de l'excitation vitale est affaiblie; la transpiration s'arrête et la plante ne dégage plus de particules aqueuses, bien qu'elle continue d'en aspirer par toutes ses surfaces herbacées; le travail de l'assimilation est suspendu, la digestion de la nourriture et sa conversion en matière organique ne se font plus, et...
Page 58 - Elle se distingue du type de son espèce, d'abord par ses feuilles plus petites et offrant à leur base un pétiole de quatre à cinq centimètres de long ; ensuite par la couleur de la fleur qui est d'un rouge foncé. Elle est encore très,peu connue.
Page 12 - ... du soir, en été aux observations de midi et du soir ; 5° que le minimum du soir se fait remarquer dans les deux saisons à l'observation de 3 h. ; 6* que la période barométrique de 9 h. du matin à 3 h.
Page 50 - Feuilles et les grappes ; le mur est couvert, de la base au sommet, de cordons superposés, de même longueur, également distants les uns, des autres, et fournis par des tiges également espacées. On ne peut prétendre que cette disposition...
Page 114 - LE MAOUT :.!•:.. — Leçons élémentaires de botanique fondées sur l'analyse de 50 plantes vulgaires et formant un traité complet d'organographie et de physiologie végétales.
Page 44 - ... purifié pendant le jour. Il est donc trèsimportant que la température des serres soit, dans toutes les circonstances, plus basse la nuit que le jour, et il est probable que ce...
Page 10 - Ainsi en hiver, par exemple, il arrive fréquemment qu'il gèle à une ou deux lieues du rivage, tandis qu'auprès de la mer il fait assez doux; d'autres fois, lorsque la neige fond à Cherbourg, en tombant à terre, on en voit une assez grande épaisseur dans les campagnes voisines.
Page 68 - ... moins longtemps; lesautres de mucus incolore, ou jaunâtre, ou grisâtre, mélangé d'une certaine quantité d'eau; quelquefois ce dernier liquide paraissait exister seul dans les matières vomies. Il ne sera peut-être pas sans intérêt de faire remarquer ici que les animaux semblaient boire quelquefois plutôt dans l'intention de provoquer le vomissement que dans celle d'apaiser un besoin- En effet, on les voyait dans ces cas faire inutilement plusieurs efforts de vomissements, aller boire...
Page 64 - ... les premiers sont courts et carénés, les seconds au contraire sont longs, à sommet un peu échancré et légèrement réfléchi...

Bibliographic information