Bulletin de la Société de Géographie

Front Cover
Societe de Géographie, 1845 - Geography
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 153 - C'est elle qui tend à faire tomber les barrières que des préjugés et des vues intéressées de toute sorte ont élevées entre les hommes et à faire envisager l'humanité dans son ensemble, sans distinction de religion, de nation, de couleur, comme une grande famille de frères, comme un corps unique, marchant vers un seul et même but, le libre développement des forces morales. Ce but est le but final, le but suprême de la sociabilité, et en même temps la direction imposée à l'homme par...
Page 154 - ... à son activité physique et intellectuelle. Déjà l'enfant aspire à franchir les montagnes et les mers qui circonscrivent son étroite demeure; et puis, se repliant sur lui-même comme la plante, il soupire après le retour. C'est là, en effet, ce qu'il ya dans l'homme de touchant et de beau, cette double aspiration vers ce qu'il désire et vers ce qu'il a perdu ; c'est elle qui le préserve du danger de s'attacher d'une manière exclusive au moment présent. Et de la sorte, enracinée dans...
Page 335 - RECUEIL DES ITINÉRAIRES ANCIENS , comprenant l'Itinéraire d'Antonin, la Table de Peutinger et un choix des Périples grecs, avec dix cartes dressées par le colonel Lapie ; publié par M.
Page 149 - En vain la pensée se plongerait dans la méditation du problème de cette première origine ; l'homme est si étroitement lié à son espèce et au temps, que l'on ne saurait concevoir un être humain venant au monde sans une famille déjà existante, et sans un passé. Cette question...
Page 79 - Musée botanique de M. Benjamin Delessert. Notices sur les collections de plantes et la bibliothèque qui le composent; contenant en outre des documents sur les principaux herbiers d'Europe et l'exposé des voyages entrepris dans l'intérêt de la botanique.
Page 118 - Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté. M. le ministre de l'instruction publique adresse à la Société une ampliation de l'ordonnance royale du 27 juillet 1845 , relative aux sociétés scientifiques et littéraires du royaume.
Page 153 - Sans doute il est des familles de peuples plus susceptibles de culture, plus civilisées, plus éclairées ; mais il n'en est pas de plus nobles que les autres. Toutes sont également faites pour la liberté, pour cette liberté qui, dans un état de société peu avancé, n'appartient qu'à l'individu ; mais qui, chez les nations appelées à la jouissance de véritables institutions politiques , est le droit de la communauté tout entière.
Page 150 - H mot un peu indéterminé de races Que l'on suive « la classification de mon maître, Blumenbach, en cinq « races ou bien, qu'avec Prichard, on reconnaisse sept « races, il n'en est pas moins vrai qu'aucune différence « radicale et typique, aucun principe de division naturel « et rigoureux ne régit de tels groupes. On sépare ce « qui semble former les extrêmes de la figure et de la « couleur, sans s'inquiéter des familles de peuples qui « échappent à ces grandes classes, « C'est...
Page 149 - Un grand nombre de mythes , sans liaison historique les uns avec les autres , doivent ainsi leur ressemblance et leur origine à la parité des imaginations ou des réflexions de l'esprit humain. Ce qui montre encore dans la tradition dont il s'agit le caractère manifeste de la fiction , c'est qu'elle prétend expliquer un phénomène en dehors de toute expérience, celui de la première origine de l'espèce humaine, d'une manière conforme à l'expérience de nos jours; la manière, par exemple,...
Page 125 - ... cette foule de hordes longtemps nomades, se fixa, puis s'éleva à la civilisation en Chaldée, en Ethiopie, en Egypte, en Palestine, pour devenir à ses frères demeurés pasteurs un objet d'envie et d'exécration tout à la fois. De là cette scission entre les enfants de...

Bibliographic information