Bulletin de la Société de géographie

Front Cover
Delagrave, 1845 - Geography
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 146 - ... l'influence que lui ont fait subir les forces terrestres, et qu'à son tour elle a exercée, quoique plus faiblement, sur celles-ci. Soumise, bien qu'à un moindre degré que les plantes et les animaux, aux circonstances du sol et aux conditions météorologiques de l'atmosphère, par l'activité de l'esprit, par le progrès de l'intelligence qui s'élève peu à peu , aussi bien que par cette merveilleuse flexibilité d'organisation qui se plie à tous les climats , notre espèce échappe plus...
Page 151 - Mawerannahr, par exemple, avoir été habité, à différentes époques (40) , par les souches de peuples les plus diverses, d'origine indo-germanique et finnoise, mais non pas mongolique. Les langues, créations intellectuelles de l'humanité, et qui tiennent de si près aux premiers développements de l'esprit, ont, par cette empreinte nationale qu'elles portent en elles-mêmes, une haute importance pour aider à reconnaître la ressemblance ou la différence des races. Ce qui leur donne cette...
Page 150 - L'humanité se distribue en simples variétés, que l'on désigne par le mot un peu indéterminé de races. De même que dans le règne végétal, dans l'histoire naturelle des oiseaux et des poissons, il est plus sûr de grouper les individus en un grand nombre de familles, que de les réunir en un petit nombre de sections embrassant des masses considérables ; de même, dans la détermination des races, il me paraît préférable d'établir de petites familles de peuples. Que l'on suive la classification...
Page 295 - Histoire des découvertes géographiques des nations européennes dans les diverses parties du monde , présentant, d'après les sources originales pour chaque nation, le précis des voyages exécutés par terre et par mer.
Page 147 - La permanence de certains types (33), en dépit des influences les plus contraires des causes extérieures, surtout du climat, semblait favoriser cette manière de voir, quelque courtes que soient les périodes de temps dont la connaissance historique nous est parvenue. Mais...
Page 153 - ... famille de frères , comme un corps unique marchant vers un seul et même but , le libre développement des forces morales. Ce but est le but final , le but suprême de la sociabilité , et en même temps la direction imposée à l'homme par sa propre nature , pour l'agrandissement indéfini de son existence.
Page 149 - ... et font descendre le genre humain tout entier d'un couple unique. Cette tradition est si répandue, qu'on l'a quelquefois regardée comme un antique souvenir des hommes. Mais cette circonstance même prouverait plutôt qu'il n'ya là aucune transmission réelle d'un fait, aucun fondement vraiment historique, et que c'est tout simplement l'identité de la conception humaine, qui partout a conduit les hommes à une explication semblable d'un phénomène identique.
Page 153 - Sans doute il est des familles de peuples plus susceptibles de culture , plus civilisées , plus éclairées; mais il n'en est pas de plus nobles que les autres. Toutes sont également faites pour la liberté, pour cette liberté qui, dans un état de société peu avancé, n'appartient qu'à l'individu; mais qui, chez les nations appelées à la jouissance de véritables institutions politiques , est le droit de la communauté tout entière.
Page 118 - Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté. M. le ministre de l'instruction publique adresse à la Société une ampliation de l'ordonnance royale du 27 juillet 1845 , relative aux sociétés scientifiques et littéraires du royaume.
Page 240 - PERRON ; ouvrage accompagné de cartes et de planches , et du portrait du sultan Abou-Madian; publié par les soins de M. JOMARD , membre de l'Institut , conservateur-administrateur de la Bibliothèque royale, ancien directeur de la mission égyptienne en France, etc.

Bibliographic information