Côte d'Ivoire: il faut sauver le soldat FESCI

Front Cover
L'Harmattan, 2010 - Civil rights - 276 pages
0 Reviews
A travers Côte d'ivoire, il faut sauver " le soldat Fesci ", celui que ses camarades de lutte appelaient " Gladion " (homme viril dans l'ethnie guéré de Côte d'Ivoire) révèle au public le fonctionnement de la FESCI (Fédération étudiante et scolaire de Côte d'Ivoire). Il insiste surtout sur les origines et les causes de la violence qui caractérise ce syndicat ainsi que sur certaines pratiques qu'il juge nuisibles pour le mouvement : le culte de la personne, la prolifération des " Fan-Club " et leur prédominance sur les sections, l'étranglement des valeurs, la promotion de la médiocrité, les choix arbitraires soutenus par un paternalisme sélectif, l'abrutissement des responsables, l'infantilisation des membres de la direction, l'effet avilissant des primes d'agitation, la chosification de la base, etc. Dans un langage aussi courtois qu'engagé, il dénonce les personnes qui sont à la base de l'égarement de ce qu'il appelle lui-même " le plus grand centre de formation politique de Côte d'Ivoire ". C'est pratiquement un appel au secours que Senio Waraba-Dah-Dji lance en faveur de la FESCI qu'il présente comme un soldat formé pour servir sa nation mais qui est tenu loin de cet objectif par ses supérieurs plutôt préoccupés par les butins de guerre. " La vérité immuable des temps tranquilles finit toujours par triompher du mensonge précaire des temps agités !... ", dit-il.

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Bibliographic information