C'étaient Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry

Front Cover
Fayard, Mar 4, 2009 - Social Science - 484 pages
0 Reviews

En 1931, Antoine de Saint-Exupéry et Consuelo Suncín de Sandoval s’unissent pour le meilleur et pour le pire. Ensemble ils vont traverser quatorze années d’un amour tumultueux que la mort de l’écrivain pilote, disparu en mer en 1944, scellera pour toujours.
Pourtant, la présence constante à ses côtés de Consuelo, le « petit volcan d’El Salvador », a été étrangement reléguée par l’histoire. Le mythe Saint-Exupéry ne retiendra en effet que le destin tragique d’un héros solitaire.
Année après année, cette biographie éclaire l’itinéraire de deux enfants terribles voués l’un à l’autre dans la tourmente des années 1930 et de la guerre. L’auteur du Petit Prince, profondément dépressif, et la fougueuse Consuelo s’aiment et se déchirent sans pouvoir jamais se séparer. Car l’essentiel est ailleurs : dans la fidélité à la « Rose », dans le respect de leur liberté à tous deux, dans la certitude d’être faits l’un pour l’autre.

Grâce à une immense documentation et à sa parfaite connaissance de la vie d’Antoine de Saint-Exupéry, dont il est un spécialiste reconnu, l’écrivain et universitaire Alain Vircondelet retrace avec un souffle quasi romanesque le chemin exceptionnel d’un couple de légende, emblématique du xxe siècle.



What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

About the author (2009)

Considéré comme un des meilleurs biographes de sa génération, Alain Vircondelet a écrit de nombreuses biographies, traduites en de nombreuses langues, consacrées à de grandes figures de la littérature et de la spiritualité : Saint-Exupéry, Marguerite Duras, Jean-Paul II, Rimbaud, Blaise Pascal, Séraphine de Senlis... qui portent toutes sur des êtres en exil et en quête d’absolu. Il est aussi l’auteur de plusieurs récits sur son enfance algérienne : Maman la Blanche, Alger l’Amour, Alger Alger, qui ont fait de lui un des plus fervents disciples de Camus...

Jean Daniel a dit de lui : « Vous avez ce qu’il faut de justesse de ton, de maîtrise de la construction et de retenue dans l’émotion pour restituer dans sa vérité le Camus, tel qu’en tout cas je l’ai connu. » photo Christine Tamalet décembre 2009

Bibliographic information