Cahiers d'études africaines, n° 179-180: Vol. XLV (3-4), Volume 45, Issues 3-4; Volume 45, Issues 179-180

Front Cover
Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, Jan 1, 2005 - Science
L'esclavage et la traite des êtres humains, sous diverses formes, ne sont pas un vestige du passé. D'anciennes pratiques de travail contraint comme, en Afrique, l'esclavage au sens archaïque du terme, ou en Asie du Sud, la servitude pour dette se pérennisent ou bien se métamorphosent pour s'adapter aux temps actuels. Simultanément, des pratiques d'assujettissement inédites émergent un peu partout dans le sillage de la mondialisation, y compris en France, comme le montre la "délocalisation sur place" de la dette en remboursement du "droit de passage" parmi des migrants extra-communautaires. Si la référence au droit de propriété de l'esclave renvoie largement à des configurations historiquement disparues, d'autres visages de l'oppression - pour partie apparues en contournement des abolitions de l'esclavage - sont liés au contrôle total auquel une personne est assujettie de la part d'un autre être humain (comme dans la "traite des femmes", l'"esclavage des enfants" ou l'"esclavage domestique"). En réalité, quand telle pratique est rendue impossible, surgissent d'autres formes sournoises d'appropriation du travail. Dès lors, l'invention de la notion d'"esclavage moderne" est-elle seulement l'appropriation opportuniste ou médiatique d'une catégorie anachronique ?

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

K Gyssels Sartre postcolonial? Relire Orphée noir plus dun
631
métamorphoses de lop
651
S MieRS Le nouveau visage de lesclavage au xxe siècle
667
Copyright

21 other sections not shown

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information