Calvin hébraïsant et interpréte de l'Ancien Testament

Front Cover
Librairie Fischbacher, 1889 - Bible - 62 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - Unde colligere solent, hic in Deo notari tres personas: sed quia parum solida mihi videtur tantae rei probatio, ego in voce non insistam. Quin potius monendi sunt lectores ut sibi a violentis eiusmodi glossis caveant.
Page 37 - Calvinus judaizans, hoc est: Judaicae glossae et corruptelae quibus Johannes Calvinus illustrissima Scripturae sacrae loca et testimonia de gloriosa trinitate, deitate Christi et Spiritus Sancti...
Page 7 - Manum non recusasses ad totum stadii decursum nisi me (ab ipsis prope carceribus) mors patris revocasset (.2). » Cette étude du grec sous la direction de Wolmar, a donc duré huit mois au plus (octobre 1530 - mai 1531). Pour en finir avec Calvin latiniste et helléniste, notons qu'arrivé le 2 juillet à Paris, il devint l'un des premiers élèves du Collège de France : les « lecteurs royaux
Page 2 - Notes historiques et littéraires sur la poésie gnomique juive depuis la clôture du canon hébreu jusqu'au XVIe siècle.
Page 22 - Capito an Erasmus (2. Sept. 1516): Comparo mihi suppellectilem latinae linguae ex tuis potissimum operibus, utinam satis mundam et copiosam. Editurus aliquando Lexicon Hebraicum gestientem reprimit inopia qui noverim quam nihil agat in tam sterili loco rudis industria, divitiis illis destituta. Quod si mihi proprietas foret et elegantia verborum, me confiderem in Hebraeo praestiturum quod non facile posset yel doctissimus Judaeorum.
Page 32 - Et sane quum hoc sit prope unicum illius officium, mentem 10 scriptoris, quem explicandum sumpsit, patefacere : quantum ab ea lectores abducit, tantundem a scopo suo aberrat, vel certe a suis finibus quodammodo evagatur.
Page 16 - Je n'hésite pas à déclarer que l'Ancien Testament d'Olivetan est non seulement une œuvre d'érudition et de mérite, mais un véritable chef-d'œuvre, bien entendu quand on compare cette traduction à ce qui existait antérieurement... Il est tout d'abord évident qu'il ya là une traduction toute nouvelle et non une retouche.
Page 8 - ... Church. After the death of Calvin, Theodore Beza edited the last work of his friend, the " Commentaries on Joshua," with a biographic introduction. From this contemporary record, adding a fact or two, I have drawn the notice in the text. It was aftrewards published separately, under the title of " L'Histoire de la Vie et Mort de feu M. Jean Calvin, fidele serviteur de Jesus Christ. Prinse de la Preface de Theodore de Beze aux Commentaires dudit Calvin sur Josue.
Page 9 - Calvin , qui n'en connaissait gueres que les caracteres (?), ce dernier est neanmoins plus exact, parce qu'il étoit plus capable de faire des reflexions sur ce qu'il lisoit dans les autres Auteurs. Cependant comme il ne s'étoit pas exercé dans l'étude de la Critique et des Langues Grecque et Hebraïque, il étoit impossible qu'il ne se trompât souvent dans la signification propre des mots...

Bibliographic information