Chefs-d'oeuvre du théatre espagnol: Lopé de Vega (t. 1-2)

Front Cover
Chez Ladvocat, libraire, 1822 - Spanish drama
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxxxv - Un rimeur, sans péril, delà les Pyrénées . Sur la scène en un jour renferme des années. Là souvent le héros d'un spectacle grossier, Enfant au premier acte, est barbon au dernier.
Page lxx - Térence, de peur d'entendre leurs cris, car la vérité réclame à haute voix dans ces livres muets; et j'écris alors suivant l'art qu'ont inventé ceux qui ont voulu obtenir les applaudissements de la foule. Après tout, comme c'est le public qui paye ces sottises, il est juste qu'on le serve à son goût.
Page liv - J'ai fini mon demi-acte. — J'ai aussi fini le mien, répond Lope. — Et quand? — Je me suis levé à cinq heures , j'ai fait le dénoûment de la pièce ; voyant qu'il était encore de bonne heure , j'ai écrit une épître en cinquante tercets ; j'ai déjeuné avec des fritures , et je suis venu arroser mon jardin.
Page lxx - ... d'apparences magiques où accourent le peuple et les femmes idolâtres de ces sottises, je retourne à mes habitudes barbares ; et lorsque j'ai à écrire une comédie, j'enferme toutes les règles sous de triples verroux...
Page lix - Si elle n'a pas étendu son vol pour porter ses louanges d'un bout du monde à l'autre , c'est la faute de son peu de mérite , mais non de son désir de servir son roi. »"Lope a une fille et beaucoup d'années, les muses lui ont donné de l'honneur et non des rentes , il est pauvre en actif, riche en passif. Dieu crée , le soleil fait croître, le roi soutient. Créez-moi , augmentez-moi , réparez mes maux : je suis en marché d'un fiancé. » La fortune me menace, la foi seule me reste. Donnez-moi,...
Page liv - Il court chez Lope , le trouve occupé à émonder dans son jardin un oranger qui avait souffert de la gelée. — « J'ai fini mon demi-acte. — J'ai aussi fini le mien, répond Lope.
Page lxxiv - Le mélange du tragique et du comique, du style de Térence à celui de Sénèque, sera si l'on veut, un monstre comme le taureau de Pasiphaé; une partie de la pièce sera sérieuse, une autre bouffonne, mais cette variété plaît beaucoup : la nature même nous en donne l'exemple, et c'est dans de tels contrastes qu'elle puise sa beauté.
Page cvii - No digan que es menester mucho tiempo para amar; que el amor que ha de matar, del primer golpe ha de ser. Amor que comienza ingrato. y el trato le da valor, no se ha de llamar amor, sino costumbre del trato.
Page lxix - ... celui même d'entre nous qui a le moins écrit pour le théâtre n'en connaît que mieux les règles; et ce qui me fait craindre de ne pas réussir auprès de vous , c'est que mes ouvrages ont été écrits contre les principes de l'art : non que je les ignore ; grâces à Dieu, j'étais encore écolier , le soleil n'avait pas depuis ma naissance passé dix fois du bélier aux poissons , que toutes ces idées m'étaient familières ; mais je trouvai la scène déjà pleine de compositions dramatiques...
Page lxix - Sous cette forme elles ont prit un tel crédit , que celui qui maintenant suit les règles de l'art , meurt sans gloire et sans récompense ; tant il est aisé à la coutume de l'emporter sur la raison , chez ceux qui ne sont point éclairés de sa lumière.

Bibliographic information